Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

BIENVENUE

"Le monde est fait pour aboutir à un beau livre"
Stéphane MALLARME

Je vous invite à découvrir et à partager  sur ce site mes  derniers "coups de coeur"
Bonne lecture à tous...

Rechercher

Laissez-moi un message....

   Vous avez aimé, vous avez détesté ?? Dites-le moi...Vous avez d'autres suggestions à faire, exprimez-vous....

Je compense le carbone de mon blog avec les Petits gestes écolos de bonial.fr<  

Notation

5  = grand "coup de coeur"
4  = très bon
3  = bon
2  = moyen
1  = bof

 = à oublier !

Les catalogues à consulter...

Livre de poche link

Folio link

Pocket link

10X18 link

Picquier poche link

Actes sud link

Points seuil link

 

Envie de cuisiner?....

9 février 2016 2 09 /02 /février /2016 09:33

Malgré la pluie incessante, les enfants ont sorti leurs costumes. A défaut de parader dans les rues, on peut toujours s'amuser à la maison....

 

Cette année pas de désir particulier pour le fiston , prêt à remettre son costume de mousquetaire; ouf. En revanche, Melle souhaitait se déguiser en chinoise, et comme chaque année un costume réalisé in extremis...avec un patron "bidouillé maison". Une robe droite, avec fermeture éclair dans le dos; et une ceinture obi pour féminiser l'ensemble. Sans oublier les baguettes dans le chignon!!

 

Carnaval 2016

Carnaval 2016

Carnaval 2016

Carnaval 2016

Publié par stelou - dans Vacances
commenter cet article
7 février 2016 7 07 /02 /février /2016 06:00

De Sophie DAULL

Philippe Rey, août 2015

 

Encore un ouvrage dont on ne sort pas indemne, qui vous prend aux tripes et qui demande un peu de temps avant de se replonger dans une nouvelle fiction afin de digérer ce que l'on vient de lire.

Préparer vos mouchoirs et en avant!

Sophie Daull a commencé à écrire ce livre  quelques semaines après le décès de sa fille Camille 16 ans.

Nous sommes à quelques jours de noël, Camille rentre d'une soirée théâtre avec ses ami(e)s, elle se sent un peu barbouillée, rien de bien allarmant. S'en suit une fièvre, assez élevée, médecin , urgences, samu tiendront tous le même discours "épidémie de grippe, donnez lui du doliprane". Pas de vomissements, pas de douleurs abdominales, pas de sang dans les urines, non rien de tel juste une fièvre qui refuse de partir et des douleurs dans tout le corps, des mains crispées comme des pinces et une mère qui durant 4 jours restera au chevet de sa fille en espérant pouvoir la soulager...Puis le 23 décembre , le décès brutal, fin de la partie on ne joue plus.Camille est morte. Dehors, les lumières de Noël scintillent, les gens font leurs derniers achats et préparatifs. Sophie et son époux ne sont ni veufs ni orphelins, mais ils ont perdu leur fille, il faut se rendre aux pompes funèbres, préparer les textes, prévenir la famille, les amis, vivre une vie sans son enfant...Continuer à vivre toujours et encore mais sans l'autre...

 

Note:5+

Camille, mon envolée
5 février 2016 5 05 /02 /février /2016 07:00

D'Eric RHEINHARDT

Folio, décembre 2015

 

Attention: Belle découverte, belle fiction, même si sujet poignant et sensible! A lire de toute urgence!!

 

Voilà le ton est donné, ce roman est très, très bien écrit, on se laisse hâper par l'histoire, même s'il me semble inconcevable qu'une femme puisse autant se soumettre à un homme. Les critiques ont souvent été élogieuses pour cet auteur, mais par manque de temps ou pas attiré par le titre, le sujet, je ne m'y suis jamais plongée. A présent, je pense revoir sa bibliographie et emprunter l'un ou l'autre de ses précédents romans...

Bénédicte Ombredanne, agrégée de lettres , enseigne dans un collège messin. A la suite de la lecture d'un roman , elle décide de rencontrer l'auteur du dit livre, pour lui signifier tout le bien que cette lecture a eu sur elle. S'en suit une amitié et des révélations de Bénédicte sur sa vie privée qui se veut ennuyeuse, régie par un mari tyrannique, qui ne sait tenir que des propos blessants et outragants envers sa femme. Elle vit cloîtrée chez elle, à veiller au bon fonctionnement de la maisonnée: la logistique, l'intendance, remplir le frigo, préparer de bons petits plats, s'occuper de l'éducation des enfants, être présente lorsque son mari rentre,etc... ET, elle dans tout ça? Qui la regarde, qui la remercie pour ce qu'elle est, ce qu'elle fait???

 Bénedicte a 36 ans, elle se réveille, souhaite changer de vie, s'émanciper et s'épanouir, y parviendra-t-elle??

 

Note:5++

L'amour et les forêts
4 février 2016 4 04 /02 /février /2016 13:56

Mylène DEMONGEOT, BOUILHAC & CATEL

Dupuis, collection aire libre, 2015

 

 

Parceque j'aime particulièrement cette illustratrice de BD, j'ai eu très envie de lire "Adieu Kharkov". Je ne savais pas de quoi il retournait, quel en était le thème où le personnage central.

Mylène Demongeot est une actrice (que j'avoue je ne connaissais pas ou du moins je pensais ne pas la connaître, il s'est avéré après coup que je l'avais déjà vu, mais que son nom m'était inconnu...). Cette dernière a connu un succès visiblement égal à celui de Brigitte Bardot, même type de femme: très belle, blonde, pulpeuse....et amie des bêtes ;0)

Cette BD retrace l'enfance de Mylène et surtout l'histoire de sa mère ukrainienne Klaudia. Celle ci a connu la révolution bolchévique, l'exil à Shanghai, un père volage et qui s'interressait beaucoup trop à sa fille. Pour cette raison Klaudia décide coûte que coûte de fuir la maison familiale, elle y parvient en épousant Boris dont elle tombe très vite enceinte. Mais cela ne la satisfait toujours pas, elle convaint Boris d'aller aux Etats-Unis et lui promet de le rejoindre. Cela ne se fera jamais, elle divorcera et se fera entretenir par un riche allemand pour finir par épouser un riche français Fred Demongeot qu'elle suivra en France.

Que de rebondissements! C'est avant tout l'histoire d'une femme insoumise en quête de liberté.

 

Note:4

Adieu Kharkov
Publié par stelou - dans BD
commenter cet article
28 janvier 2016 4 28 /01 /janvier /2016 21:00

de David LAGERCRANTZ

Actes sud, collection actes noirs; août 2015

 

A mon tour, j'ai enfin lu le quatrième opus de cet saga. Les critiques étaient mitigées, malgré cela, ma curiosité l'a emporté sur le "qu'en dira-t-on". Je me suis plongée très rapidement dans le sujet et cela a été un plaisir de retrouver les personnages principaux tel Blomkwist ou Lisbeth.

Petit rappel: la trilogie d'origine a été écrite par Stieg LARSSON, et Lagercrantz a relevé le défi d'en écrire la suite. Ce dernier est écrivain et journaliste, il a d'ailleurs écrit une biographie du joueur Zlatan Ibrahimovic; incroyable,non? J'étais très dubitative quant au fait d'écrire une bio sur un footballeur puis de reprendre l'écriture d'un polar qui a connu un très fort succès en librairie... Malgré cela, je pense l'avoir lu aussi rapidement que les précédents, l'histoire tient la route. On sent qu'il y a eu un gros travail de recherche fait en amont et les renvois à l'histoire d'origine sont nombreux. Seul petit bémol: je trouve que le personnage de Lisbeth n'est pas authentique. Ici c'est une super woman / super héros qui déjoue à elle seule tous les plans des méchants, alors qu'avant elle était plutôt fragile, torturée (dans tous les sens du terme), introvertie, etc...

 

Note:4

Millénium 4. Ce qui ne me tue pas.
Publié par stelou - dans Policiers
commenter cet article
27 janvier 2016 3 27 /01 /janvier /2016 17:11

de PRONTO

De la Martinière jeunesse, septembre 2015

 

Un très bel album, grand format avec côté gauche des illustrations des instruments de musique, classés par catégories et à droite un dessin humoristique toujours autour de la musique avec une expression linguistique sur le sujet.

Il y a près de 130 instruments référencés: par familles (ex: famille des vents) et sous-familles (ex: les cuivres pistonnés, les cuivres sans pistons, les cuivres excentriques, les bois tordus,etc...)

Bref, un bel ouvrage à mettre entre toutes les mains des petits curieux, de ceux qui souhaitent se lancer dans la musique et sont indécis, ou simplement par curiosité. Ce livre intrigue, plaît,étonne, on le pose, on le reprend, on le redécouvre...un petit bijou

 

Note:4

Le grand livre des instruments de musique.Pour donner envie de montrer le son.
Publié par stelou - dans Jeunesse
commenter cet article
17 janvier 2016 7 17 /01 /janvier /2016 22:23

de Seishi YOKOMIZO

Picquier poche, mai 1995

 

Dépaysement total avec ce polar japonais!

Onikobe, été 1955, l'inspecteur Kindaichi décide de passer quelques jours de vacances dans ce village reculé. Et il est bien décidé à se reposer et à ne pas se soucier d"une quelconque " affaire" à résoudre. Evidemment, à peine arrivé sur place, le commissaire Isogawa ne peut s'empêcher de lui faire part d'un meurtre non résolu, dans ce même village, 25 ans plus tôt...Il n'en faut pas plus, à notre inspecteur pour aiguiser sa curiosité et se mettre en quête de vérité, d'autant plus qu'à cette même période  plusieurs jeunes femmes sont retrouvées mortes avec une mise en scène assez macabre.

J'avais l'impression de lire un Agatha Christie " japonais", même genre d'engime, pas trop sanguinolant, beaucoup de psychologie, plusieurs histoires qui se recoupent, importance du lieu et des paysages; un polar comme j'aime. En revanche, j'ai eu beaucoup de mal à retenir les noms de lieux et personnages ( nombreux, trop nombreux...) puisque pas "habituée" à lire et utiliser des patronymes japonais....

 

note:3

La ritournelle du démon
10 janvier 2016 7 10 /01 /janvier /2016 21:49

De Sue SU

Collection "les petits plats"

Hachette, novembre 2015

 

Vous l'aurez compris, chez nous, on aime la galette et en général on ne se contente pas d'en manger qu'une...les gourmands me comprendront et se reconnaîtront...

On aime, en particulier la classique et traditionnelle "frangipane", j'avoue que j'en suis moins friande que le reste de la famille. Donc, lorsque j'ai vu le livre "galettes des rois " à la médiathèque, je ne me suis pas posée la question 2 fois, je l'ai embarqué illico!!

Et aujourd'hui, nous avons testé et goûté la "poire-chocolat"; approuvé à l'unanimité...J'avais déjà fait, milieu de semaine, une galette au chocolat, pas mal, mais tout le monde n'a pas apprécié, certainement trop chocolatée...

Je ne vous cache pas que d'autres recettes m'ont l'air originales, dont celle à "la crème de pistache" ou encore celle au "nutella"; Aaahhh le mois de janvier et ses galettes...il est interminable....

Et vous, de votre côté, vous avez innové???

 

 

Galette au chocolat

Galette au chocolat

Publié par stelou - dans Cuisine
commenter cet article
7 janvier 2016 4 07 /01 /janvier /2016 21:37

Aujourd'hui, cela fait pile 1 an que l'horreur a frappé la France. Où en, sommes nous?

Après les attentats du 13 novembre dernier, on peut s'interroger...

Nous continuons tous à vivre, à aller au spectacle, à jouir de nos libertés et nous les femmes françaises sommes toujours encore fières d'être nées dans ce pays de liberté où nous sommes l'égal de l'homme; qu'il en soit ainsi encore longtemps et ne nous laissons pas abattre par ces fous qui pensent connaître la vérité au nom d'un dieu...

CHARLIE
2 janvier 2016 6 02 /01 /janvier /2016 17:30

JE VOUS SOUHAITE UNE TRES BELLE ANNEE 2016 !!!

Pleine de douceurs, de quiétude, de paix et d'amour; de la bienveillance et de la bonté les uns envers les autres; bref que cette année-ci soit plus calme et sereine que 2015!! ET surtout RICHE en LECTURE...

 

Et pour bien démarrer l'année, avec un peu d'avance, voici la recette d'une galette au citron (réalisée cet aprèm, et issue de la revue "gourmand" N°335)

 

Pour 6 pers.

Ingrédients:

1 citron (zeste + jus)

30 cl de crème pâtissière à la vanille

2 pâtes feuilletée

2 oeufs

50 gr de beurre

50 gr de poudre d'amande blanche

50 gr de sucre

 

Crème pâtissière maison:

Portez 20 cl de lait à ébullition avec 1 gousse de vanille fendue en deux.

Dans un saladier, battez 30 gr de sucre et 15 gr de fleur de maïs avec 2 jaunes d'œufs, jusqu'à ce que le mélange blanchisse.

Versez peu à peu le lait en fouettant.

Transvasez le tout dans une casserole, faites cuire la crème jusqu'à ce qu'elle épaississe en la fouettant constamment.

 

Galette citron:

Dans un saladier, mettez le beurre pommade et le sucre, puis mélangez jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Ajoutez la poudre d'amandes, 1 œuf et mélangez.

Ajoutez la crème pâtissière froide, le jus et le zeste de citron et mélangez.

Préchauffez le four à 170 °C ( th.5/6). Procédez au montage et enfournez pour 40 à 45 min.

Galette des rois au citron

Galette des rois au citron

Publié par stelou - dans VOEUX
commenter cet article