Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

BIENVENUE

"Le monde est fait pour aboutir à un beau livre"
Stéphane MALLARME

Je vous invite à découvrir et à partager  sur ce site mes  derniers "coups de coeur"
Bonne lecture à tous...

Rechercher

Laissez-moi un message....

   Vous avez aimé, vous avez détesté ?? Dites-le moi...Vous avez d'autres suggestions à faire, exprimez-vous....

Je compense le carbone de mon blog avec les Petits gestes écolos de bonial.fr<  

Notation

5  = grand "coup de coeur"
4  = très bon
3  = bon
2  = moyen
1  = bof

 = à oublier !

Les catalogues à consulter...

Livre de poche link

Folio link

Pocket link

10X18 link

Picquier poche link

Actes sud link

Points seuil link

 

Envie de cuisiner?....

11 mai 2022 3 11 /05 /mai /2022 20:34
Les étincelles invisibles

Elle MCNICOLL

Ecole des loisirs, septembre 2021

Collection Médium

 

Normalité, entrer dans le cadre, être comme les autres, voilà quelque chose qui est bien difficile pour la jeune Addie. Elle a 11 ans et est autiste, comme sa soeur aînée. Mais qu'est ce que l'autisme? C'est contagieux?, ça s'attrape?, non, rien de tout  cela et en plus cela ne se voit pas physiquement, en revanche le comportement des neurodivergents ( les autistes) peut très largement perturber les neurotypiques ( tout un chacun).

Addie, apprend durant son cours d'histoire que des femmes de son village ont été brûlées vives, car considérées comme des sorcières. Cette histoire l'intrigue et la passionne à la fois; pour elle, ce châtiment n'était pas justifié et elle souhaite qu'un édifice leur soit dédié afin de palier à ce jugement extrême.

En établissant un parallèle entre ces femmes et elle même, elle nous explique son quotidien et l'incompréhension des gens  face à l'autisme. Avec ce récit on comprend la difficulté pour un autiste de contrôler ses émotions, de garder  un masque de normalité, d'être en crise, de pouvoir s'intégrer dans un groupe sans jugement de valeurs., etc...

Personnellement, l'autisme restait quelque chose de très abstrait et j'aurai été incapable d'en donner une définition ou d'expliquer quels étaient les traits caractéristiques, les difficultés ou compétences d'un autiste.

A présent grâce à ce roman, j'en sais un peu plus et j'ai surtout compris que non ce n'est pas une maladie mais bien plus un handicap lié à un problème neurologique. 

 

Note:4 

Partager cet article
Repost0
8 mai 2022 7 08 /05 /mai /2022 19:46
Voyage au bout de l'enfance

Rachid BENZINE,

Seuil, janvier 2022

 

Voir l'horreur de Daech, des fanatiques de l'islam, au travers des yeux d'un enfant.

Fabien est un petit garçon joyeux qui aime aller à l'école et qui adore la poésie. Malheureusement ces petits bonheurs simples de la vie de tous les jours en France vont disparaître. En effet, ses parents se sont convertis à l'Islam et ont décidé de rejoindre clandestinement la Syrie. Du jour au lendemain sa vie bascule dans l'horreur. Sur place, il devient Farid et assiste tous les jours à des scènes de barbarie, d'une  violence extrême. Même ses parents ne s'interessent plus à lui, ici il n'y a qu'Allah qui compte. Heureusement il lui reste son amour pour la poésie et pour le foot, ce sont ses derniers et seuls moyens de s'évader de cet engrenage infernal.

Ce roman est très court, mais il vous retourne la tête et l'esprit, difficile de retrouver une lecture plus apaisante et légère après ça. Néanmoins il est à découvrir pour mieux comprendre l'engrenage dans lequel se trouve, ceux, qui pensent trouver le paradis loin de leur famille et combien il est difficile de faire machine arrière, lorsque l'on s'aperçoit qu'on est dans l'erreur...

 

Note: 5

 

Partager cet article
Repost0
6 mai 2022 5 06 /05 /mai /2022 22:21
Connemara

Nicolas MATHIEU

Actes sud, septembre 2022 

 

C'est avec beaucoup d'attente et de plaisir que j'ai retrouvé cet auteur. Bon j'avoue, que le début du roman m'a semblé longuet, mais peu à peu j'ai fini par rentrer dans l'histoire...Histoire sociale, un focus sur les quadras, Nicolas Mathieu a cette justesse du mot, de la situation.

Hélène a quarante ans, a fait de belles études, est une femme cariériste, un mari et 2 enfants; mais voilà , elle a fait un burn out ...Elle a donc décider de quitter la capitale pour revenir dans l'est, région de son enfance. 

C'est ici, qu'elle recroise Christophe, l'ex star de hockey de ses années lycée. Le sex-symbol de l'époque pour qui toutes les filles se pâmaient....sauf Hélène, qui avait décidé de réussir coûte que coûte ses études pour fuir " ce bled paumé". Pourtant, elle aussi, lui trouvait un certain charme; alors, vingt plus tard pourquoi pas?  Certes, ce n'est plus le fringuant et athlétique  jeune homme de l'époque; et lui, contrairement à Hélène, n'a jamais quitté sa petite ville de province. D'ailleurs, lui n'est qu'un simple commercial qui passe d'une ville à une autre en essayant d'être de retour à la bonne heure pour récupérer son fils, car évidemment sa femme l'a quitté et son père commence à perdre la boule; alors concilier vie de famille et boulot, on fait comme on peut....Malgré cette différence de milieu social, d'apparences, de convictions ils commencent à se fréquenter....

 

Note:4/5

 

Partager cet article
Repost0
26 avril 2022 2 26 /04 /avril /2022 19:30
A(NI)MAL

Cécilé ALIX

Slalom, février 2022

 

Et encore une lecture qui vous met une grosse claque au milieu de la figure et qui cependant me semble nécessaire!  C'est un roman pour ado, mais sincèrement les adultes devraient autant le lire que les jeunes. 

 

Au vu  de l'actualité qui nous entoure, la guerre , les migrants, des gens qui fuient leur pays, leur famille, leur patrie pour éspérer des jours meilleurs ailleurs, oui cette lecture est difficile. Mais elle nous fait prendre conscience de la futilité de nos "besoins": avoir le dernier smartphone à la mode, ou le dernier jeu vidéo qui vient de sortir ou encore  cette paire de baskets que tout le monde s'arrache....Non vraiment, ne sommes nous pas des chanceux nous qui vivons dans un pays en paix, où tous les enfants ont la possibilité d'aller à l'école, des chanceux d'avoir un toit sur notre tête, un lit où dormir et une assiette pleine tous les jours pour manger?? 

 

Quelle claque! Imaginez vous avez 15 ans et  votre mère, du jour au lendemain vous rase la tête, vous fixe 2-3 rouleaux avec les économies qui lui reste sur votre torse et vous force à partir, seul, en vous ordonnant d'oublier. Oublier qui vous êtes, comment vous vous appeler, votre famille, vos amis et de partir loin de ce pays en guerre pour rejoindre l'Europe et d'espérer une vie nouvelle , une vie meilleure. Et surtout, elle vous ordonne de ne pas lâcher prise, de ne pas pleurnicher, de ne pas baisser les bras à la première difficulté, NON, "tu es un homme", ce leitmotiv accompagnera Miran durant tout son périple....

 

A lire impérativement! La couverture est magifique et résume à elle seule toute l'histoire.

 

Note: 5++ 

 

 

Partager cet article
Repost0
21 avril 2022 4 21 /04 /avril /2022 19:18
Les longueurs

Claire CASTILLON

Gallimard jeunesse,  janvier 2022

 

Attention, Claire Castillon aborde ici un sujet difficile, sensible, souvent tabou: la pédophilie.

C'est Alice qui prend la parole, elle a 15 ans. Son récit oscille entre maintenant et ses souvenirs alors qu'elle n'avait que 8 ans et que Mondjo est entré dans sa vie.

Mondjo est un ami de longue date de sa mère. Le père d'Alice a quitté femme et enfant pour vivre aux Etats-Unis, il est dermatologue, et vit enfin son rêve américain.

Sa mère gère comme elle peut cette séparation, son travail, sa fille. Heureusement, Mondjo est là. Il est disponible, sympa, toujours à l'écoute et puis il est prof d'escalade, sport que pratique Alice. Toujours prêt à la coacher, à gérer les déplacements lors des compétitions, il sait se rendre indispensable, trop même.

 Peu à peu, on voit l'emprise qu'il a sur Alice; elle même s'en rend compte mais n'ose pas s'opposer au jeu des gouzgouz, après tout elle n'a que 8 ans....

Un récit glaçant mais plein de justesse que l'on devrait faire lire aux ados et aux parents également.

 

Note: 5 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
17 avril 2022 7 17 /04 /avril /2022 19:16
La chasse

Bernard MINIER

XO éditions, avril 2021 

 

Dans la nuit, en traversant le bois, un homme percute un cerf; hors il ne s'agit pas d'un cerf mais d'un homme, portant des bois sur sa tête et marqué au fer rouge sur sa poitrine avec l'inscription JUSTICE.

Aussitôt Servaz est appelé sur les lieux. 

L'intrigue démarre au quart de tour, les disparitions, meurtres s'enchainent tout en abordant plusieurs thèmes d'actualités: gilets jaunes, pandémie, manque de moyens, port du masque, défaillance du système judicière,...

Pas de temps mort, et comme à chacun de ses romans, on ne peut le lâcher sans connaître le fin mot de l'histoire...

 

Note: 4

Partager cet article
Repost0
14 avril 2022 4 14 /04 /avril /2022 20:46
Le grand monde

Pierre LEMAITRE

Gallimard, janvier 2022

 

Un roman très attendu, et lu très rapidement. Une belle saga familiale avec plusieurs thématiques. Ici, il est question de la famille Pelletier; famille de bourgeois prospères détenant une savonnerie à Beyrouth.

 

Louis en est le patriarche, Angèle est son épouse et ensemble ils ont 4 enfants: Jean, Etienne, François et Hélène.

On va suivre le cheminement et les trajectoires de cette fratrie.

 

Jean, l'aîné, dit Bouboule, était censé reprendre l'affaire familiale, mais vraiment, le monde des affaires n'est pas fait pour lui. D'ailleurs, le père a vite repris les choses en main avant qu'il ne fasse péricliter l'affaire familiale. Avec son épouse Geneviève, Jean quitte Beyrouth pour s'installer à Paris.

 

C'est également là-bas qu'est monté François pour y intégrer, à ce qu'il parait, l'école normale; mais il semblerait que le monde du journalisme l'intéresse plus....

 

Etienne, lui est fou amoureux de Raymond. Raymond qui est parti combattre en Indochine et dont il n'a plus de nouvelles depuis belle lurette. Il décide de l'y rejoindre en intégrant l'agence des monnaies d'échange.

 

Enfin, Hélène, la petite dernière souhaite elle aussi quitter le cocon familiale, vivre à Paris et s'inscrire à l'école des Beaux-Arts. 

 

Ainsi, au fil du récit, on passe de Beyrouth à Paris, puis de Paris à Saïgon et inversement; on suit chaque enfant....

 

Jean vit sous le joug de son épouse, éternelle insatisfaite qui mène son homme par le bout du nez.

Hélène n'en fait qu'à sa tête et quitte ses parents, mais arrivée à Paris, elle peine à trouver un logement ...

François qui se voyait grand journaliste, n'est pour l'instant qu'un petit journaleux relégué aux faits divers... Heureusement ce meurtre perpétré au cinéma, alors qu'il s'y trouvait, va bien arranger ses affaires.

Enfin, Etienne, découvre les effrois de la guerre d'Indochine, les massacres, les pots-de-vin, les magouiles, et mettra à jour un terrible trafic d'argent....

On suit l'évolution de chaque enfant, sous l'oeil protécteur et bienveillant de Louis, le père.

 

On est assez vite happé par ces différentes intrigues qui s'imbriquent les unes aux autres et auxquelles se mêlent d'étranges meurtres de femmes et surtout on se régale de retrouver ce personnage emblématique d'Au revoir là-haut . Mais chut .... Comme on dit, dans ces cas là: affaire à suivre.

 

Note: 5 

 

 

Partager cet article
Repost0
30 mars 2022 3 30 /03 /mars /2022 19:34
Impressionnisme. De Giverny à la Norvège. Un mouvement à (re)découvrir en 40 notices.

Hayley EDWARDS-DUJARDIN

Edition du Chêne, janvier 2021

 

Je me suis régalée en lisant ce livre. On y retrace de manière chronologique, la naissance du mouvement "impressionniste", les influences, les initiateurs, les connus, les inattendus.

 On nous explique comment et pourquoi certains peintres ont suivi ce mouvement, comment ils s'y sont interréssés, ce qui les a motivé, inspiré.

 

Chaque double page aborde un tableau . Pour chacun il y a un descriptif précis de l'époque, du contexte, du  lieu et de la raison de la création du dit tableau avec son visuel  sur la page de droite. 

Tout en nous expliquant ce qui, à l'époque, à pu plaire ou déplaire et pour quelles raisons.

 

Un livre très plaisant, très abordable et qui surtout donne ou redonne envie d'aller flâner dans les musées.

 

Note:5 

Impressionnisme. De Giverny à la Norvège. Un mouvement à (re)découvrir en 40 notices.
Impressionnisme. De Giverny à la Norvège. Un mouvement à (re)découvrir en 40 notices.
Impressionnisme. De Giverny à la Norvège. Un mouvement à (re)découvrir en 40 notices.
Impressionnisme. De Giverny à la Norvège. Un mouvement à (re)découvrir en 40 notices.
Impressionnisme. De Giverny à la Norvège. Un mouvement à (re)découvrir en 40 notices.
Partager cet article
Repost0
27 mars 2022 7 27 /03 /mars /2022 21:11
Nowhere girl

Magali LE HUCHE,

 Dargaud, mars 2021

 

J'ai découvert cette illustratrice lorsque je lisais les albums de "Jean-Michel le caribou" à mes enfants. J'ai toujours aimé son côté très coloré, un peu à la manière de  Boutavant.

 

Ici, c'est une BD plus personnelle, puisque autobiographique et proche du roman graphique. Elle y relate ses années collège, qui, malgré ses attentes et espoirs ne se sont pas  passées aussi bien que prévues. 

 

Heureusement pour elle, c'est l'époque où elle découvre les Beatles et là ce n'est que du bonheur! 

Pour parer à sa phobie scolaire elle se plonge corps et âmes dans la saga Beatles, écoute leur musique en boucle, connait l'histoire intime des 4 garçons dans le vent par coeur et surtout elle quitte le collège pour suivre ses cours via le Cned.

 

Une histoire touchante sur un sujet délicat, un style original qui sort des schémas classiques de la BD.

 

Note:4

Nowhere girl
Nowhere girl
Nowhere girl
Nowhere girl
Partager cet article
Repost0
24 mars 2022 4 24 /03 /mars /2022 21:19
Numéro deux

David FOENKINOS

Gallimard, janvier 2022

 

Si je vous dis Harry Potter?vous me suivez?, Si je vous dis JK ROWLING vous me suivez toujours? , et si je vous parle de Daniel Radcliffe j'imagine que vous me suivez encore?....Parfait.

Mais lorsque je vous parle de Martin, mais si, le jeune Martin qui, par le plus grand des hasards, s'est retrouvé au casting en 1999. Celui auquel ont participés plusieurs jeunes garçons afin de décrocher le rôle tant convoité:  celui qui  incarnerait le jeune Harry Potter au cinéma.

Et oui, évidemment personne ne sait de qui il s'agit et tout le monde s'en fiche un peu, il n'y en avait, et il n'y en a toujours que pour Harry/Daniel !!

 

En revanche, imaginez, le calvaire du jeune Martin, celui qui est passé si près du but/du Graal et qui depuis cet échec, devra toute sa vie être confronté à HP. Car oui, au vue de l'ampleur, de la frénésie qu'a suscité cette série bien au delà du livre et du film, imaginez le calvaire d'être confronté au quotidien à votre propre échec.

Comment vivre normalement après cela?, alors que tout le monde ne vous parle que de HP, que tout le monde trépigne d'impatience en attendant le prochain opus, et toute cette pub, et autres  produits dérivés crées, distribués, vendus, à chaque Noël et chaque sortie de film ...Quel calvaire!

Voici l'idée originale du nouveau roman de  David Foenkinos, dommage qu'il y ait certaines longueurs....

 

Note: 3/4 

Partager cet article
Repost0