Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

BIENVENUE

"Le monde est fait pour aboutir à un beau livre"
Stéphane MALLARME

Je vous invite à découvrir et à partager  sur ce site mes  derniers "coups de coeur"
Bonne lecture à tous...

Rechercher

Laissez-moi un message....

   Vous avez aimé, vous avez détesté ?? Dites-le moi...Vous avez d'autres suggestions à faire, exprimez-vous....

Je compense le carbone de mon blog avec les Petits gestes écolos de bonial.fr<  

Notation

5  = grand "coup de coeur"
4  = très bon
3  = bon
2  = moyen
1  = bof

 = à oublier !

Les catalogues à consulter...

Livre de poche link

Folio link

Pocket link

10X18 link

Picquier poche link

Actes sud link

Points seuil link

 

Envie de cuisiner?....

4 mars 2016 5 04 /03 /mars /2016 20:36
Temps glaciaires

de Fred VARGAS

Flammarion, mars 2015

 

C'est avec plaisir que j'ai retrouvé " l'anti-héros" Adamsberg, cela faisait bien longtemps que je n'avais pas lu de Vargas.L'histoire est certes très alambiquée et étrange: d'un côté une série de meurtres maquillés en suicide, sur les lieux un étrange sigle apparaît, qui ressemble à un H ou une guillotine?...Serait-ce la signature du sérial killer? ) ; de l'autre une société secrète qui se réuni chaque mois et qui rejoue certaines scènes de la Révolution française, avec pour personnages principaux: Robespierre, Danton, Desmoulin, etc...

Autre bizarrerie les victimes ont chacune assitée à un drame 10 ans auparavant en Islande, y a-t-il un lien entre cette société secrète et ce drame, et ce sigle, que signifie-t-il??

 

Note:3

Partager cet article
Repost0
25 février 2016 4 25 /02 /février /2016 21:25
Un hiver à Paris

de Jean-Philippe BLONDEL

Buchet Chastel, mars 2015

 

Victor vient de passer son bac, il aime les lettres, est doué donc il décide de quitter sa province et le cocon familial pour monter à Paris et faire une prépa littéraire. Mais dans la capitale tout est différent: très vite la solitude s'installe, le décalage Province/Paris se fait ressentir, la pression est forte dans cette prépa élitiste où chacun mène une lutte sans merci pour arriver à obtenir le graal qui lui permettra d'accéder au niveau supérieur. Les enseignants sont intransigeants, Victor travaille d'arrache -pied, il ne vit que pour ses études, cette persévérance lui permet d'accéder en seconde année; mais il redoute de revivre une année similaire à celle qui vient de s'écouler. dans les couloirs, à la pause, il sympathise avec Mathieu, première année, qui semble perdu au milieu de ce "nouveau monde".  Mathieu se suicide au sein du lycée après une engueulade avec un enseignant .De ce fait, Victor est perçu comme  l'ami de la victime, il passe de l'invisible au visible, d'un coup tout le monde semble  lui porter de l'attention alors que jusqu'à cet évènement il n'existait pour personne...

Roman de l'apprentissage, du passage à l'âge adulte, de la solitude, de l'amitié, du monde oppressant des grandes écoles; comme souvent dans ses ouvrages, Blondel évoque toutes ces thématiques; étant lui même enseignant et cotoyant tous les jours des élèves, il maîtrise son sujet...

Note:4

Partager cet article
Repost0
23 février 2016 2 23 /02 /février /2016 13:16
Celle que vous croyez

de Camille LAURENS

Gallimard, décembre 2015

 

Bon, bon, par où commencer....Ce livre est dense, très dense, très littéraire, il parle du désir, de l'amour, des femmes en général et des femmes de plus de quarante ans en particuliers...Et oui, car au cas où vous ne l'auriez pas remarqué la date de péremption des femmes n'est pas la même que celle des hommes...Et oui, très jeune on commence à se mettre des crèmes, du maquillage, on va chez le coiffeur, l'esthéticienne, on s'acharne à faire du sport pour essayer de garder cette fraîcheur à défaut de pouvoir garder la jeunesse...Et les hommes? Ils font le quart des efforts que nous fournissons et au contraire des femmes plus ils vieillissent et plus on trouve qu'ils prennent de l'assurance, de la sagesse, et ces petites tempes grisonnantes? quel charme!!

Voilà le ton est donné: Claire a 48 ans, elle est divorcée, s'occupe de ses enfants une semaine sur deux, son amant vient de la quitter mais elle est encore très éprise...Alors quoi de plus simple que de créer un personnage fictif sur facebook pour approcher son meilleur ami et essayer de le surveiller, voire de le reconquir à distance. Oui, mais facebook c'est le virtuel, on peut s'embellir, mentir sur son âge, son image, se créer un personnage de toute pièce, mais lorsqu'on tombe sous le charme de l'autre, cela se complique très sérieusement...

 

Note:5

 

Partager cet article
Repost0
22 février 2016 1 22 /02 /février /2016 16:56
American dreamin'

de Pénélope BAGIEU

Gallimard, septembre 2015

 

Si je vous dis :"groupe mythique des années 60 aux Etats-unis", ça vous parle? Et si je vous dis: "the mamas & the papas" ? Toujours pas? Et si vous écoutez ceci:

Ca y est? Ah ouais, c'est ce groupe là !!...Et oui.

Ben, la BD est tout simplement la biographie de Hellen Cohen allias mama Cass, la "grosse rigolote" du groupe. Et oui, ce petit bout de femme était pleine d'énergie, d'humour et ne rêvait que de succès en chantant et en croquant la vie à pleine dent.

J'ai adoré lire cette BD et me plonger dans l'Amérique des années 60.

A lire donc en écoutant les chansons du groupe ....

 

Note:5

Partager cet article
Repost0
21 février 2016 7 21 /02 /février /2016 20:38
Wiggins, un rival pour Sherlock Holmes

de Béatrice NICODEME

Le livre de poche jeunesse, avril 2013

 

Ce livre était destiné à mon fils, mais je l'ai lu avant lui...J'ai toujours beaucoup aimé les aventures de Sherlock Holmes, me plonger dans le Londres du siècle dernier, alors avec un titre pareil, j'ai foncé...

Wiggins, est un jeune vendeur de journaux, qui est régulièrement sollicité par le plus grand détective de Londres: Sherlock Holmes. Et, rien de tel que de se fondre dans la masse et le peuple pour glaner les infos. Mais attention ici deux énigmes sont à résoudre au même moment, Wiggins saura-t-il se montrer à la hauteur de Sherlock?

Evidemment ce roman n'égale pas les romans de Sir Conan Doyle, mais c'est une manière très originale d'y venir et de donner envie aux ados de s'y plonger. On y retrouve déjà les mêmes lieux/ personnages/ ambiance...

 

Note:3

Partager cet article
Repost0
19 février 2016 5 19 /02 /février /2016 09:50

La semaine dernière j'ai réalisé un short "d'hiver" pour ma louloutte, le modèle est vraiment sympa, simple et rapide à coudre; j'ai donc très vite cousu un modèle "été" dans la foulée.

Le voici en images:

Short évasé en lin

Short évasé en lin

Short évasé

Short évasé

Short évasé avec poches arrières

Short évasé avec poches arrières

Il est en lin imprimé, je n'en avais pas assez pour les poches, heureusement qu'il me restait ce coton imprimé rouge à étoiles. Je trouve l'association des deux rigolotes; vivement l'été !!

Partager cet article
Repost0
15 février 2016 1 15 /02 /février /2016 09:57

Il ya quelques temps, j'avais déniché un coupon en velours bleu marine chez mondial tissu pour 3 francs, 6 sous. Evidemment, je l'ai pris, même si au moment de l'achat je ne savais pas encore ce que j'allais en faire.

En feuilletant mon livre Happy homemade, vol 2 , dont je vous avais déjà parlé dans d'autres articles, je suis tombée sur ce modèle de short évasé. Parfait pour une version en velours, idéal pour l'hiver, le fait qu'il soit évasé lui donne un petit air de "jupe culotte".

Seul modification: le rajout d'une poche arrière.

Je pense faire très rapidement le même en version été, une bonne manière de liquider des coupons moins grands...

Short évasé fille

Short évasé fille

Short évasé avec poche arrière

Short évasé avec poche arrière

Partager cet article
Repost0
14 février 2016 7 14 /02 /février /2016 09:26
Maman a tort

De Michel BUSSI

Presses de la cité, mars 2015

 

Et oui, encore un Bussi!! Difficile de ne pas mettre son nez dedans, dès que l'on aperçoit ce livre sur une étagère de la médiathèque on est comme happé par un hameçon...Les Bussi, c'est comme une drogue, une fois qu'on y a goûté, on a du mal à s'en passer...Quoique pour celui-ci l'effet  "euphorisant " était moins perceptible que dans ses précédents romans.

J'ai trouvé la première partie assez longue, on commence par la fin de l'histoire pour revenir en arrière. Evidemment il y a deux histoires en parrallèle: la première: Malone, petit garçon de 3/4 ans, qui clame haut et fort que sa maman, n'est pas sa vraie maman ( d'ailleurs son doudou Goutin, ne cesse de le lui répéter); et la seconde: on suit l'inspectrice Marianne Augresse qui enquête sur un casse qui a mal tourné et dont elle essaie de retrouver la traçe des deux malfaiteurs en cavale.

On comprend très vite comment Gouti arrive à communiquer avec Malone et qu'effectivement la filiation n'est pas la bonne, oups... je vous en ai déjà trop dit... à vous de découvrir s'il ya un lien entre les hommes en cavale, Malone, l'inspectrice, le beau psychologue qui voit Malone toutes les semaines, la maîtresse d'école ou Anjie la coiffeuse....Qui est Qui???

 

Note:4

Partager cet article
Repost0
9 février 2016 2 09 /02 /février /2016 09:33

Malgré la pluie incessante, les enfants ont sorti leurs costumes. A défaut de parader dans les rues, on peut toujours s'amuser à la maison....

 

Cette année pas de désir particulier pour le fiston , prêt à remettre son costume de mousquetaire; ouf. En revanche, Melle souhaitait se déguiser en chinoise, et comme chaque année un costume réalisé in extremis...avec un patron "bidouillé maison". Une robe droite, avec fermeture éclair dans le dos; et une ceinture obi pour féminiser l'ensemble. Sans oublier les baguettes dans le chignon!!

 

Carnaval 2016

Carnaval 2016

Carnaval 2016

Carnaval 2016

Partager cet article
Repost0
7 février 2016 7 07 /02 /février /2016 06:00

De Sophie DAULL

Philippe Rey, août 2015

 

Encore un ouvrage dont on ne sort pas indemne, qui vous prend aux tripes et qui demande un peu de temps avant de se replonger dans une nouvelle fiction afin de digérer ce que l'on vient de lire.

Préparer vos mouchoirs et en avant!

Sophie Daull a commencé à écrire ce livre  quelques semaines après le décès de sa fille Camille 16 ans.

Nous sommes à quelques jours de noël, Camille rentre d'une soirée théâtre avec ses ami(e)s, elle se sent un peu barbouillée, rien de bien allarmant. S'en suit une fièvre, assez élevée, médecin , urgences, samu tiendront tous le même discours "épidémie de grippe, donnez lui du doliprane". Pas de vomissements, pas de douleurs abdominales, pas de sang dans les urines, non rien de tel juste une fièvre qui refuse de partir et des douleurs dans tout le corps, des mains crispées comme des pinces et une mère qui durant 4 jours restera au chevet de sa fille en espérant pouvoir la soulager...Puis le 23 décembre , le décès brutal, fin de la partie on ne joue plus.Camille est morte. Dehors, les lumières de Noël scintillent, les gens font leurs derniers achats et préparatifs. Sophie et son époux ne sont ni veufs ni orphelins, mais ils ont perdu leur fille, il faut se rendre aux pompes funèbres, préparer les textes, prévenir la famille, les amis, vivre une vie sans son enfant...Continuer à vivre toujours et encore mais sans l'autre...

 

Note:5+

Camille, mon envolée
Partager cet article
Repost0