Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

BIENVENUE

"Le monde est fait pour aboutir à un beau livre"
Stéphane MALLARME

Je vous invite à découvrir et à partager  sur ce site mes  derniers "coups de coeur"
Bonne lecture à tous...

Rechercher

Laissez-moi un message....

   Vous avez aimé, vous avez détesté ?? Dites-le moi...Vous avez d'autres suggestions à faire, exprimez-vous....

Je compense le carbone de mon blog avec les Petits gestes écolos de bonial.fr<  

Notation

5  = grand "coup de coeur"
4  = très bon
3  = bon
2  = moyen
1  = bof

 = à oublier !

Les catalogues à consulter...

Livre de poche link

Folio link

Pocket link

10X18 link

Picquier poche link

Actes sud link

Points seuil link

 

Envie de cuisiner?....

31 décembre 2014 3 31 /12 /décembre /2014 13:58

De Arnaldur INDRIDASON

Points seuil,mai 2014

Étranges Rivages de Arnaldur Indridason

 

C'est avec grand plaisir que j'ai retrouvé l'inspecteur Erlendur! Il commencait à nous manquer, voici un polar très différent des précédents volumes, car très introspectif et personnel.

Alors qu'Erlendur est en vacances sur ses terres d'enfance il s'interresse et s'interroge sur la disparition d'une femme lors d'une tempête dans les années 40; en parallèle il décide de retrouver la trace de son frère, lui même disparu lors d'une tempête alors qu'il n'était encore qu'un enfant. Très sombre, très froid voire glacial, ce roman se démarque des autres ouvrages mais ce n'est pas celui que je préfère et il ne restera certainement pas dans les annales, car on comprend très vite à quoi est lié la disparition de la femme.

 

Note:3

Partager cet article
Repost0
28 décembre 2014 7 28 /12 /décembre /2014 09:11

Voici 2 nouvelles recettes que j'ai testé lors du réveillon de Noël et au vu du succès remporté j'ai décidé de partager mes recettes (enfin celles dénichées sur Marmiton....) avec vous, des fois que vous seriez en manque d'inspiration pour le réveillon du 31!

 

Je commence par la première que j'ai servi en apéro:

 

Petits palmiers olive/romarin:

Préparation:10min  Cuisson:15 min

Ingrédients (pr 20 pièces):1 pâte feuilletée, 5 belles olives (noires ouvertes), 1 grosse cuillère à soupe de romarin (séché ou frais), 2 cuillères à soupe d'huile d'olive, 1 jaune d'oeuf battu, gros sel

 

Coupez 1 grand rectangle de pâte feuilletée

Détaillez les olives en très petitsmorceaux et les disposez sur la pâte

saupoudrez de romarin et de gros sel puis arrosez d'huile d'olive

Roulez la pâte aux 2 extrémités jusqu'à ce que les "boudins" se rejoignent.

Laissez reposer au congélateur pdt 20 min.

Pendant ce temps préchauffez le four à 180 °C

Coupez des tranches ~ 2 mm d'épaisseur

Badigeonnez de jaune d'oeuf et enfournez pour 15 min de cuisson.

001-copie-8.JPG

 

Et voici mon entrée ( dont je n'ai malheureusement pas de photos...)

 

Blinis de St Jacques sur lit de poireaux:

 

Préparation: 10 min  Cuisson: 25 min

Ingrédients pour 4 pers: 4 ptts poireaux, 500 gr de noix de St Jacques, 4 blinis (grands),50 cl de crème fraîche, 50 gr de parmesan, thym, ail frais et coupé, 1 cuillère à soupe d'huile d'olive.

 

Faire revenir les poireaux(préalablement coupés en rondelles très fines) ds 1 casserole avec 1 fond d'huile d'olive

Faites saisir rapidement les noix de St Jacques ds une poêle avec huile d'olive, du tym et l'ail.

Disposez vos blinis dans un plat sur un fond de crème

Mettez de la crème également sur les blinis, puis disposez les poireaux dessus.

Ajoutez les noix de ST Jacques et pour finir saupoudrez de parmesan.

Enfournez au four préalablement chauffé à 220°C pour une durée de 20 à 25 min

A dégustez avec 1 Sylvaner.

 

 

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2014 3 24 /12 /décembre /2014 16:56

 

 

 

Très bon réveillon de Noël à tous, belle soirée pleine de bienveillance et d'amour et à très bientôt.

Partager cet article
Repost0
11 décembre 2014 4 11 /12 /décembre /2014 13:59

de Malika FERDJOUKH & Cati BAUR

Editions Rue de Sèvres, janvier 2014

 

   

 

Cette BD est issue d'un roman éponyme, paru aux éditions de l'école des loisirs et donc plus axé ado; mais franchement j'ai pris autant de plaisir à lire cette BD qu'une autre destinée au public adulte. C'est frais, c'est gai et chacune des filles Verdelaine à un caractère bien trempé qui nous donne envie de poursuivre la lecture. Malheureusement pour moi les tomes 3 & 4 ne sont pas encore parus sous forme de BD, va falloir me rabattre sur la version roman si cela dure trop longtemps...

En résumé c'est l'histoire de quatre soeurs ( qui en fait sont 5 , comme chez les mousquetaires, il y en a une de plus)., donc Enid (9 ans), Hortense (11 ans), Bettina ( 14 ans), Geneviève (16 ans) et enfin Charlie (23 ans) qui fait office de chef de famille depuis la mort accidentelle de leur parent. On y cotoie également Basile, jeune médecin et amoureux  transi de Charlie; Tante Lucrèce qui est la cotutrice de cette fratrie; et bien d'autres encore, plus ou moins loufoques. Chaque tome est centré sur un personnage en particulier et ses états d'âmes, tout en intégrant les autres personnages.

Un bon moment de détente, et un très joli coup de crayon, vivement la suite...A priori Lucie Durbiano a aussi adapté un ouvrage des Quatre Soeurs en bd, à découvrir ....

 

Note:5

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2014 7 07 /12 /décembre /2014 20:46

de Chloé CRUCHAUDET

Delcourt, septembre 2013

 

 

Delcourt, septembre 2013

Louise et Paul se rencontrent au bal dans une guinguette, très vite ils s'unissent par les liens du mariage mais malheureusement Paul est appelé à servir la patrie: la première guerre vient d'être déclarée. Les dessins dans les tons noirs, blancs, gris avec quelques touches de rouge  dépeignent très bien les atrocités et les mutileries, voire boucherie de cette guerre. Paul, comme d'autres, décide de se couper un doigt afin de pouvoir échapper aux horreurs des tranchées , mais très vite son stratagème est mis à jour. Il ne lui reste plus qu'une chose à faire: déserter. Il rejoint Louise à Paris et vit reclus dans une chambre d'hôtel, car si on le retrouve c'est la peine de mort. Les jours passent, puis les mois...Pour enfin sortir de cette" prison" Paul décide de changer d'identité et devient Suzanne.

Cette Bd est inspirée de faits réels, elle est assez surprenante de par son sujet mais le trait est juste et les couleurs sont habilement utilisées.

 

Note:5 

    


Partager cet article
Repost0
30 novembre 2014 7 30 /11 /novembre /2014 00:00

Nous y voilà, déjà le premier dimanche de l'avent . On sort les guirlandes extérieures, on commence à mettre une petite déco par ci puis une autre par là avant de sortir la grosse artillerie...


Chez nous pas de couronne de l'avent, chaque année je me dis que je vais en réaliser une et chaque année je m'y prends trop tard...En revanche, nous avons réalisé avec l'aide des enfants une belle étoile de Noël, toute en couleur et en pompons.

 

Admirez le travail:

 

002-copie-9.JPG

 

Modèle issu du Marie-Claire N°105

Partager cet article
Repost0
28 novembre 2014 5 28 /11 /novembre /2014 10:00

        J'avais promis de ne plus faire d'articles sur ce sujet, et finalement, je ne peux pas m'empêcher de vous montrer mes dernières réalisations.

Voici donc encore une besace (pour moi cette fois-ci!!!) et un sac "bibliothèque" pour une amie.

Côté pile et côté face:

007-copie-5.JPG 008-copie-4.JPG

 

Intérieur:

009-copie-3.JPG

Il ne me manque plus qu'une trousse coordonnée à mon nouveau sac!

 

Côté pile et côté face:

 006-copie-8.JPG sac.JPG

 

Intérieur du sac:

 

005-copie-7.JPG

 

Un peu plus coloré que les sacs offerts par la médiathèque, quoique niveau couleur je suis restée sage avec ce modèle ci...

 

   

 

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2014 4 27 /11 /novembre /2014 09:19

De SEKSIK & LE HENANFF

Casterman; août 2014

 

Modigliani - Fabrice Le Hénanff, Laurent Seksik - 2203071001 - 9782203071001

Je me suis toujours beaucoup interréssée à la peinture et l'art de manière générale, mais j'avoue que ce peintre-ci je ne m'y suis jamais penchée plus que ça. Avec cette BD, j'ai découvert un artiste tortué, plein de talents, rongé par la maladie et comme beaucoup d'artistes vivant dans la misère, sans le sou avec une reconnaissance de son travail et son talent qu'après sa mort.

Cette BD m'aura donné envie de me pencher un peu plus sur ses tableaux et autres oeuvres, à découvrir donc...

 

Ci-joint un résumé de l'éditeur bien plus complet que le mien:

 

Une évocation frémissante et sensible du peintre Amedeo Modigliani, mort dans la misère au seuil de la gloire, à l’orée du XXe siècle.

Paris, 1917. Dans le misérable logis sous les toits partagé avec sa jeune compagne Jeanne, et qui lui sert d’atelier, Amedeo Modigliani rongé par la tuberculose vitupère contre le monde entier. En dépit de ses efforts, personne ou presque n’a encore reconnu le génie de sa peinture, alors que ses comparses Picasso, Soutine ou Matisse flirtent déjà avec la consécration. Il faut dire que le personnage est difficile, pour ne pas dire impossible. Emporté, inconstant, volage, arrogant et de mauvaise foi, Modigliani rebute la plupart de ceux qu’il rencontre, pour ne rien dire des excès de drogue et de boisson qui le rendent infréquentable. Pour la famille de Jeanne, ce personnage superlatif est décidément insaisissable : trop incompréhensible, trop incontrôlable, trop habité. Et même son mécène et marchand Zlobowski, pourtant éperdu d’admiration pour son talent, doit subir sans broncher les sarcasmes et les colères dantesques de ce possédé pour qui peindre est un combat, une obsession douloureuse. En quelques séquences qui sont autant de fragments d’une vie d’artiste hanté, Laurent Seksik dresse un portrait bouleversant de la dernière période de la vie tragique de Modigliani. Alors que la guerre prend fin, le succès semble à portée de main, enfin, mais la mort aussi est au rendez-vous. La gloire sera posthume.
Une évocation biographique poignante que le romancier, déjà auteur chez Casterman de la version bande dessinée des Derniers jours de Stefan Zweig, a également tiré de sa propre pièce de théâtre Modi, cette fois avec le concours inspiré du dessinateur Fabrice Le Hénanff

Partager cet article
Repost0
24 novembre 2014 1 24 /11 /novembre /2014 20:09

    Comme chaque année nous sommes aller ce week end faire un saut au salon du livre de Colmar, salon que j'affectionne particulièrement par sa profusion de libraires et éditeurs présents, des nombreux auteurs et illustrateurs mais aussi de toutes les animations qui ont lieu autour du livre surtout dans le secteur jeunesse.

En revanche, cette année a été je pense l'année de trop, en effet il y avait une telle effervescence, un monde incalculable de personnes, difficile de s'approcher de certains stands, tellement les gens s'y accrochaient...Bref, ce qui devait être un moment convivial en famille à vite tourner au vinaigre; à peine arrivés nous rêvions de faire demi-tour...

Bon au détour d'un stand on y a quand même aperçu Géronimo Stilton en pleine séance de dédicaces

004-copie-2.JPG

 

ainsi qu'une expo autour du travail de Christian VOLTZ


007.JPG  005-copie-1.JPG


 

Enfin, histoire de rattraper notre déception du matin, nous avons également fait une halte à la BNU ( bibliothèque nationale universitaire de Strasbourg) qui a rouvert ses portes après de nombreuses années de fermeture pour travaux.

008.JPG

Cela faisait bien....(tiens autant que ça???)... donc  XXX années que je n'avais pas mis les pieds dans cette bibliothèque, c'est donc avec nostalgie que j'y suis retournée.

Un peu déçue de prime abord, car il ne reste plus grand chose de la BNU que j'ai fréquenté , mais bon il faut vivre avec son temps...

Donc on ouvre tous les espaces, on met du blanc et du béton un peu partout, on rajoute des prises au bureau que chacun puisse y brancher son portable, dommage qu'on ne puisse pas y brancher le cerveau de certain....Bon, oui c'est beau car c'est neuf et propre, on verra comment cela va vieillir d'ici quelques années, cela m'aura au moins remémoré bon nombre de bons souvenirs ....

 

 009.JPG  010.JPG

 

011.JPG  012

Partager cet article
Repost0
21 novembre 2014 5 21 /11 /novembre /2014 21:50

De Clara DUPONT-MONOD

Août 2014, grasset

  Le roi disait que j'étais diable 

 

Non ce n'est pas un ouvrage historique au sens propre du terme, mais bien une histoire romancée autour du personnage d'Aliénor d'Aquitaine. Ici est narré son mariage avec Louis VII, avant tout homme de foi avant d'être roi, et le temps de leur union qui n'aura duré que quinze ans.

Aliénor était très avant-gardiste pour son époque: une femme de caractère, guerrière dans l'âme et insoumise. Tout l'opposé de Louis VII qui se destinait à une vie recluse et monarcale, mais que le devoir a amené à régner sur la France. Dès le premier regard porté sur sa future femme, il est séduit, conquit et prêt à tout, même à renoncer à ses valeurs profondes par amour pour elle. Mais comme dans tous les amours à sens unique cela ne peut que mal se terminer.

Lecture plaisante mais sans plus; en revanche je vous recommande l'un de ses premiers romans qui m'avait passionné: "la folie du roi Marc"

Note:3

Partager cet article
Repost0