Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

BIENVENUE

"Le monde est fait pour aboutir à un beau livre"
Stéphane MALLARME

Je vous invite à découvrir et à partager  sur ce site mes  derniers "coups de coeur"
Bonne lecture à tous...

Rechercher

Laissez-moi un message....

   Vous avez aimé, vous avez détesté ?? Dites-le moi...Vous avez d'autres suggestions à faire, exprimez-vous....

Je compense le carbone de mon blog avec les Petits gestes écolos de bonial.fr<  

Notation

5  = grand "coup de coeur"
4  = très bon
3  = bon
2  = moyen
1  = bof

 = à oublier !

Les catalogues à consulter...

Livre de poche link

Folio link

Pocket link

10X18 link

Picquier poche link

Actes sud link

Points seuil link

 

Envie de cuisiner?....

11 décembre 2014 4 11 /12 /décembre /2014 13:59

de Malika FERDJOUKH & Cati BAUR

Editions Rue de Sèvres, janvier 2014

 

   

 

Cette BD est issue d'un roman éponyme, paru aux éditions de l'école des loisirs et donc plus axé ado; mais franchement j'ai pris autant de plaisir à lire cette BD qu'une autre destinée au public adulte. C'est frais, c'est gai et chacune des filles Verdelaine à un caractère bien trempé qui nous donne envie de poursuivre la lecture. Malheureusement pour moi les tomes 3 & 4 ne sont pas encore parus sous forme de BD, va falloir me rabattre sur la version roman si cela dure trop longtemps...

En résumé c'est l'histoire de quatre soeurs ( qui en fait sont 5 , comme chez les mousquetaires, il y en a une de plus)., donc Enid (9 ans), Hortense (11 ans), Bettina ( 14 ans), Geneviève (16 ans) et enfin Charlie (23 ans) qui fait office de chef de famille depuis la mort accidentelle de leur parent. On y cotoie également Basile, jeune médecin et amoureux  transi de Charlie; Tante Lucrèce qui est la cotutrice de cette fratrie; et bien d'autres encore, plus ou moins loufoques. Chaque tome est centré sur un personnage en particulier et ses états d'âmes, tout en intégrant les autres personnages.

Un bon moment de détente, et un très joli coup de crayon, vivement la suite...A priori Lucie Durbiano a aussi adapté un ouvrage des Quatre Soeurs en bd, à découvrir ....

 

Note:5

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2014 7 07 /12 /décembre /2014 20:46

de Chloé CRUCHAUDET

Delcourt, septembre 2013

 

 

Delcourt, septembre 2013

Louise et Paul se rencontrent au bal dans une guinguette, très vite ils s'unissent par les liens du mariage mais malheureusement Paul est appelé à servir la patrie: la première guerre vient d'être déclarée. Les dessins dans les tons noirs, blancs, gris avec quelques touches de rouge  dépeignent très bien les atrocités et les mutileries, voire boucherie de cette guerre. Paul, comme d'autres, décide de se couper un doigt afin de pouvoir échapper aux horreurs des tranchées , mais très vite son stratagème est mis à jour. Il ne lui reste plus qu'une chose à faire: déserter. Il rejoint Louise à Paris et vit reclus dans une chambre d'hôtel, car si on le retrouve c'est la peine de mort. Les jours passent, puis les mois...Pour enfin sortir de cette" prison" Paul décide de changer d'identité et devient Suzanne.

Cette Bd est inspirée de faits réels, elle est assez surprenante de par son sujet mais le trait est juste et les couleurs sont habilement utilisées.

 

Note:5 

    


Partager cet article
Repost0
27 novembre 2014 4 27 /11 /novembre /2014 09:19

De SEKSIK & LE HENANFF

Casterman; août 2014

 

Modigliani - Fabrice Le Hénanff, Laurent Seksik - 2203071001 - 9782203071001

Je me suis toujours beaucoup interréssée à la peinture et l'art de manière générale, mais j'avoue que ce peintre-ci je ne m'y suis jamais penchée plus que ça. Avec cette BD, j'ai découvert un artiste tortué, plein de talents, rongé par la maladie et comme beaucoup d'artistes vivant dans la misère, sans le sou avec une reconnaissance de son travail et son talent qu'après sa mort.

Cette BD m'aura donné envie de me pencher un peu plus sur ses tableaux et autres oeuvres, à découvrir donc...

 

Ci-joint un résumé de l'éditeur bien plus complet que le mien:

 

Une évocation frémissante et sensible du peintre Amedeo Modigliani, mort dans la misère au seuil de la gloire, à l’orée du XXe siècle.

Paris, 1917. Dans le misérable logis sous les toits partagé avec sa jeune compagne Jeanne, et qui lui sert d’atelier, Amedeo Modigliani rongé par la tuberculose vitupère contre le monde entier. En dépit de ses efforts, personne ou presque n’a encore reconnu le génie de sa peinture, alors que ses comparses Picasso, Soutine ou Matisse flirtent déjà avec la consécration. Il faut dire que le personnage est difficile, pour ne pas dire impossible. Emporté, inconstant, volage, arrogant et de mauvaise foi, Modigliani rebute la plupart de ceux qu’il rencontre, pour ne rien dire des excès de drogue et de boisson qui le rendent infréquentable. Pour la famille de Jeanne, ce personnage superlatif est décidément insaisissable : trop incompréhensible, trop incontrôlable, trop habité. Et même son mécène et marchand Zlobowski, pourtant éperdu d’admiration pour son talent, doit subir sans broncher les sarcasmes et les colères dantesques de ce possédé pour qui peindre est un combat, une obsession douloureuse. En quelques séquences qui sont autant de fragments d’une vie d’artiste hanté, Laurent Seksik dresse un portrait bouleversant de la dernière période de la vie tragique de Modigliani. Alors que la guerre prend fin, le succès semble à portée de main, enfin, mais la mort aussi est au rendez-vous. La gloire sera posthume.
Une évocation biographique poignante que le romancier, déjà auteur chez Casterman de la version bande dessinée des Derniers jours de Stefan Zweig, a également tiré de sa propre pièce de théâtre Modi, cette fois avec le concours inspiré du dessinateur Fabrice Le Hénanff

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2014 2 11 /11 /novembre /2014 05:00

de ORDAS, COTHIAS, MOUNIER

Bamboo édition, collection grand angle 2010

  

 

En cette journée de commémoration, de notre devoir de mémoire à tous envers tous ses  poilus qui ont donné leur vie pour la patrie, je me dois de vous parler aujourdh'hui d'une BD qui traite  de ce sujet.

 

J'ai lu cette série d'une traite ce WE, enfin que les trois premiers volets, il en existe un quatrième et le tome 5 vient de paraître. ( Des frustrations en perspective, il me faudra attendre que la médiathèque l'achète....)

 

Je vous en note le résumé de la quatrième de couverture, cela sera plus parlant et voici également quelques images trouvées sur le net:

 

Je m'appelle Louis-Charles Bouteloup, je suis chirurgien, jeune diplômé de médecine et en ce premier jour de l'année 1916 , je rejoins le service de santé qui opère au front. Il me faudra moins de vingt-quatre heures pour remettre en question tout ce qu'on m'a appris et savoir qu'on ne peut expliquer à des soldats qu'ils risquent de mourir pour des appétits de pouvoirs locaux et des décisions de courtisants.

Mon unité, l'Ambulance 13, composée d'une poignée de poilus infirmiers, va devenir ma nouvelle famille.

 

 

  Note:5

 

 

Partager cet article
Repost0
16 mai 2014 5 16 /05 /mai /2014 16:19

UDERZO, Jean-Yves FERRI et Didier CONRAD

 Hachette Octobre 2013

   

Mes enfants étant plus que passionnés par les livres, ils viennent régulièrement fureter dans la bibliothèque des parents voire s'il n' y aurait pas quelque chose d'accessible pour eux... C'est ainsi qu'ils ont lu (enfin surtout le papa) toute la série des Tintin et à présent ils découvrent doucement le monde des irréductibles gaulois.

C'est mon petit bonhomme qui a déniché cette BD à la médiathèque; j'ai donc sauté sur l'occasion pour la lire également; cela faisait belle lurette que je n'avais pas lu d'Astérix! Pourtant j'avais moi aussi dévoré toute la série à leur âge....

C'est avec joie que j'ai retrouvé les personnages emblématiques d'Astérix et Obélix, evidemment reprendre le flambeau après Uderzo et Goscinny est un exercice de style relativement difficile, mais Ferri et Conrad s'en sortent plutôt bien. A mon sens , il manque un peu de sangliers, de romains et de bastons mais l'humour et les allusions à notre monde bien présent (dommage que les enfants ne comprennent pas encore toutes les subtilités! ) Bon moment de détente et retour en enfance...

 

Note:4

Partager cet article
Repost0
21 février 2014 5 21 /02 /février /2014 14:29

de Margaux MOTIN

Delcourt; avril 2013

   

 

Une BD pour les filles, sur les filles ( qui ne veulent pas grandir, mais putôt rester des ados déjantées), sur les mères (qui n'en peuvent plus d'être mère par moment et qui sont complètement schnocks de leurs mouflets à d'autre), pour les célibataires ( qui assument leur choix ou non), pour celles qui sont en couple ( et vivent loin de tous, sur leur petit nuage) mais aussi pour tous les autres qui ont envie de rire à gorge déployée ....et les garçons ont aussi le droit de mettre leur nez dedans!!

J'adore cette auteur mais toujours encore trop vulgaire à mon sens; je sais bien que chez certains se traiter de pu*.., ou de co*.... est signe d'entente cordiale, pour ma part je n'adhère pas trop à ces marques d'affections...

 

Note:4

Partager cet article
Repost0
7 février 2014 5 07 /02 /février /2014 17:30

de JIM

Collection Grand Angle, Bamboo éditions

      

Cela faisait une petit moment que je n'avais pas lu de BD, voici une histoire complète en 2 volumes, qui plaira beaucoup aux hommes grâce aux charmes de la belle Marie. Une histoire pour les quadras, qui verront que cette histoire est criante de vérités ou de phantasmes??? A voir..., un bon moment de lecture  avec de très belles illustrations.

 

Raphaël est sur le point de fêter ses 40 ans, il vit avec Sophia (la fille de son patron) une très belle idylle; il semblerait que cette dernière aie réussi à dompter le fauve et réussi à le faire rentrer dans le droit chemin.

Pour son anniversaire arrive par la poste une vieille VHS.Mais  comment visionner cette dernière; à l'heure du CD, de la clé USB,...?Heureusement qu'un voisin un peu hippie et grungy sur les bords détient encore une telle antiquité et qui, ô miracle fonctionne encore.

Sur cette dernière: Raphaël et Marie ( son premier amour) a 20 ans, qui se filment et se promettent de passer ensemble la nuit de leur 40 ans et ce, quoiqu'il advienne entre temps. Puéril, enfantin, grotesque??? Oui cà l'est? Mais vous, à la place de Raphaël, qu'auriez-vous fait? Vous seriez resté sagement dans votre train train quotidien ou alors vous vous seriez lancé dans l'aventure sans réfléchir???

J'espère que votre moitié n'a pas fait ce genre de promesses à qui que ce soit ;o)

 

note: 4

Partager cet article
Repost0
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 09:19

de KERASCOËT & HUBERT

Dupuis, 2012

  Beauté 

 

Cette BD sort un peu des schémas habituels et classiques, puisqu'elle se présente sous forme de conte de fée. La jeune Morue ( oui, oui c'est bien ainsi que se prénomme notre héroïne!) a été recueilli avec sa mère par sa marraine. Malheureusement la nature ne l'a pas gâté, elle est laide et à force d'écailler du poisson à longueur de journée, cette odeur tenace ne la quitte plus. Bien évidemment elle n'a pas d'ami(e)s, tout le monde la fuit ou se moque d'elle. Il n'y a que Pierre le fils de sa marraine qui semble lui porter un peu d'attention.

Puis un jour, alors que Morue se lamente sur son sort près d'un étang et pleure , une charmante grenouille apparaît. Et il s'avère que celle-ci n'est autre que la fée Mab à qui l'on avait jeté un mauvais sort, et c'est une larme de Morue qui a rompu ce sortilège. Pour la remercier Mab décide d'offrir à Morue ce qu'elle souhaite; sans aucune hésitation Morue choisi de  devenir belle! Et voici qu'une nouvelle vie démarre pour elle....et pour les autres ( surtout la gente masculine...)

C'est cynique, caustique, drôle, j'attends avec impatience la parution du tome 3!

 

Note:4

 

 

Partager cet article
Repost0
6 février 2013 3 06 /02 /février /2013 06:00

de SOREL & SEKSIK

Casterman, avril 2012

 

 

Je n'ai pas eu le plaisir de lire le roman  dont est issue cette BD; mais cette dernière m'a très fortement donné l'envie de le découvrir, de même que la biographie écrite par Dominique Bona.

Bien évidemment le sujet est sombre: les derniers jours de Zweig avec son épouse au Brésil, avant de se donner la mort. Lorsqu'on connaît son oeuvre et son implication dans le respect de l'humain, on comprend mieux ce geste désespéré et tragique.

Les dessins sont splendides, les couleurs très belles et cet ensemble parvient à nous transmettre le mal-être, le désespoir de cet homme sans que cela sombre dans le pathos.

Belle découverte qui donne envie de se replonger dans l'oeuvre de Zweig.

 

Note:5

Partager cet article
Repost0
25 octobre 2012 4 25 /10 /octobre /2012 09:56

de Pénélope BAGIEU et BOULET

Delcourt, janvier 2012

 

 

Bof, bof, bof....Par où commencer?

Bon , vous l'aurez compris, cette BD ne m'a pas franchement emballé et du coup difficile d'en faire un commentaire/ résumé qui soit objectif!!

Allez, je me lance:

 

Eloïse Pinson, jeune citadine vivant à Paris, se "réveille" un soir assise sur un banc en ne sachant plus qui elle est, ce qu'elle fait là, pourquoi elle est là, bref elle est atteinte d'une amnésie soudaine. Cependant, elle se souvient très bien d'un certain nombre de choses (prendre le métro, se souvient de livres qu'elle a lu, de films vus ou musique entendu...) il n'y a que ce qui touche à sa propre vie (identité, famille, amis, boulot) qui lui échappe.

Et pas question pour elle, d'aller consulter un spécialiste, non, elle va mener sa propre enquête...Il y a bien quelques situations cocasses et drôles, mais sans plus, quant à la fin de l'histoire cela retombe comme un soufflé raté!

 

note:2

 

Partager cet article
Repost0