Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

BIENVENUE

"Le monde est fait pour aboutir à un beau livre"
Stéphane MALLARME

Je vous invite à découvrir et à partager  sur ce site mes  derniers "coups de coeur"
Bonne lecture à tous...

Rechercher

Laissez-moi un message....

   Vous avez aimé, vous avez détesté ?? Dites-le moi...Vous avez d'autres suggestions à faire, exprimez-vous....

Je compense le carbone de mon blog avec les Petits gestes écolos de bonial.fr<  

Notation

5  = grand "coup de coeur"
4  = très bon
3  = bon
2  = moyen
1  = bof

 = à oublier !

Les catalogues à consulter...

Livre de poche link

Folio link

Pocket link

10X18 link

Picquier poche link

Actes sud link

Points seuil link

 

Envie de cuisiner?....

24 août 2022 3 24 /08 /août /2022 20:47
Changer l'eau des fleurs

Valérie PERRIN

Livre de poche, avril 2019

 

Ce roman fait actuellement parti du top 5 des meilleures ventes de poches en France. Je l'ai lu avant d'avoir cette info...et je confirme que pour une lecture de vacances cela passe très bien.

 

Violette Toussaint est garde-cimetiere dans un petit village en Bourgogne; vous allez me dire, avec un nom pareil sa vocation était toute traçée...

Pourtant avant d'être garde-cimetiere elle était, avec son mari, du temps où il y avait encore des passages à niveau, garde-barrière.

A présent, elle reçoit du monde dans sa loge, pour réconferter et aider celles et ceux qui ont perdu un être cher à faire le deuil.

Pourtant elle-même Violette, a connu la douleur, l'absence, la perte d'un être cher, elle a aussi perdu l'amour, la désillusion d'un amour unique et sacré, un mariage raté, une belle-famille odieuse. Elle a  été incomprise, abandonnée par les siens. Malgré cette vie semée d'embûches elle a su rebondir et aller de l'avant, se recréer une vie qui lui correspond.

Il ya beaucoup de drames et de tragique dans cette histoire, mais ce que l'on retient ici c'est la résilience.

 

Note: 5 

Partager cet article
Repost0
20 août 2022 6 20 /08 /août /2022 21:47
Léopoldine

Thierry CONSIGNY

Grasset, mai 2022

 

Léopoldine, prénom à jamais relié à l'histoire personnelle de Victor HUGO. Tout le monde connait la triste disparition de cette jeune femme qui a tant affecté l'illustre écrivain. Qui n'a pas appris cette sublime poésie "Demain dès l'aube à l'heure où blanchit la campagne" ?

Thierry Consigny a lui même perdu un enfant, sa fille Lara, dans ce roman il met en parallèle son histoire personnelle et celle de Victor Hugo. Les deux histoires se font écho, sans pour autant tomber dans le pathos.

Rien de larmoyant, que du factuel. Il y évoque surtout la vie privée de l'écrivain, cet homme tant adulé avait une vie privée des moins dissolue. Il vouait un amour inconditionnel à sa fille Léopoldine, entretenait une vie familiale pour l'apparence et rejoignait, dès qu'il le pouvait, sa maîtresse Juliette Drouet. Elle n'était visiblement pas sa seule maîtresse, d'autres suivront, mais elle restera sa fidèle compagne après son épouse.

C'est d'ailleurs lors d'une escapade en amoureux avec cette dernière, en Espagne, qu'il apprend, en lisant le journal, le décès de sa fille préférée...A partir de cet instant, tout entre eux s'envenime...

 

Note:3 

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2022 5 15 /07 /juillet /2022 19:30
A l'adresse du bonheur

Lorraine FOUCHET 

Héloïse d'ORMESSON, mars 2022

 

Un roman léger qui annonce les vacances puisque l'intrigue se déroule en partie sur l'île de Groix.

Pierre St-Jame découvre en lisant son journal que sa maison familiale "Ker-Joie"est en vente. Ni une , ni deux il décide de contacter l'agence au plus vite  et de se porter acquéreur.

Malheureusement pour lui, un Irlandais lui a coupé l'herbe sous le pied en étant plus rapide. La déception est grande pour Pierre qui souhaitait plus que tout, racheter cette maison, dont sa mère avait  du se défaire au décès de son père et de son frère.

Cependant, il arrive à négocier et louer le temps d'un week end la maison. L'occasion rêvée de s'y retrouver en famille et d'y fêter dignement les 80 ans de sa mère Adeline.

Visiblement cela ne sera pas la seule surprise....

 

Note: 4

 

 

Partager cet article
Repost0
12 juillet 2022 2 12 /07 /juillet /2022 21:03
La puissance des ombres

Sylvie GERMAIN

Albin MICHEL, avril 2022

 

Tout démarre par une fête, un couple Daphné et Hadrien se sont rencontrés devant une station de métro à Paris il y a 20 ans. Pour marquer le coup, ils organisent une soirée à thème où chaque ami convié doit revêtir une tenue qui fait référence à une station.

La soirée est gaie, entrainante, loufoque, mais aussi alcoolisée; 2 inconnus sont chargés de faire le service: sylvain et Angus.

Puis doucement, le côté déluré s'étiole, Sylvain fait un malaise, va se reposer dans la chambre d'amis et un convive tombe du balcon et se tue. Suicide?,accident malencontreux?, assassinat? L'enquête est menée, conclusion: malheureux accident. Les jours, les semaines passent, puis un autre convive est retrouvé à son tour mort, visiblement il a chuté d'un escalier dans une rue ( celle de la couverture?) Quelle étrange coïncidence.

Puis on nous parle de Sylvain, être meurtri au plus profond de son âme. Lui aussi a connu des passages difficiles dans sa vie; lui aussi a perdu un être cher. Sa petite soeur est morte kidnappée et violée en sortant de l'école. C'était, lui Sylvain qui devait chercher sa soeur à la sortie des classes, mais il jouait avec ses camarades....Son père a abandonné sa mère à sa naissance et cette dernière a sombré dans l'alcool après la disparition de sa fille.

Plus, on avance dans l'histoire et plus elle s'assombrit, la noirceure domine et nous rappelle que les faits divers pour certains sont leur réalité.

 

Note: 3 

Partager cet article
Repost0
11 juin 2022 6 11 /06 /juin /2022 21:07
Café sans filtre

Jean-Philippe BLONDEL

L'iconoclaste, avril 2022 

 

Ceci est un roman choral, qui sur l'espace d'une journée va mettre en scène différents protagonistes fréquentant le même bar: le TOM'S.

Celui-ci rouvre enfin ses portes après différentes fermetures, liées à la COVID, et au couvre feu.

Ainsi nous suivons Fabrice le patron et son serveur/ami José; mais aussi l'ancienne propriétaire Jocelyne, quelques habitués et une nouvelle cliente Chloé. Cette dernière vient jour après jour, s'installe toujours au fond du bar d'où elle croque dans son carnet, avec ses crayons, ces visages inconnus.

Rien de bien particulier et d'extraordinaire, d'un chapitre à l'autre on suit les échanges et/ou les pensées des uns et des autres; les gens qui retrouvent plus ou moins leur marque après cette période post-confinement. Une liberté que l'on retrouve plus ou moins facilement. Une réalité et une humanité qui sonne juste. Un petit roman léger, sans chichi, à emporter pour les vacances.

 

Note:3/4

 

 

Partager cet article
Repost0
26 mai 2022 4 26 /05 /mai /2022 19:19
Le gosse

Véronique OLMI

Albin Michel, janvier 2022

 

Le roman de Véronique Olmi, aborde le sujet des enfants d'après guerre qui se sont vus devenir pupilles de la nation. Je n'avais rien lu sur ce sujet jusqu'à présent.

 

Pupille de la nation, définition:  En France, la qualité de pupille de la Nation est attribuée par l’État aux enfants mineurs dont un des parents a été blessé ou tué lors d’une guerre, d’un attentat terroriste ou en rendant certains services publics.

 

 

Joseph est né après la première guerre mondiale. Guerre, dont son père est  revenu gueule cassée et qui en est décédé.

 

Il mène une vie paisible avec sa mère et sa grand-mère aux abords des quartiers de la Bastille, à Paris.

 

Mais tout bascule le jour où sa mère décède à son tour et qu'il se voit confier à l'état. Dans un premier temps, il est placé dans une famille d'accueil, où il n'y a ni présence, ni amour.

 

Puis, très vite, on l'emmène dans une maison de redressement, qui ressemble plus à une prison, et où l'on exploite cette main d'oeuvre gratuite, plus qu'on ne l'éduque. Ici, il n'y a pas d'éducation digne de ce nom; ici ne règne que l'ordre, la terreur et l'obligation de participer à des travaux harrassants aux champs, puis à la vannerie ou encore dans une blanchisserie.

 

Il n'y a pas de place pour la sollicitude, ni pour le bien-être, ni pour des soins de conforts. Quant à parler d'alimentation saine et variée cela est inexistant.

 

C'est avec beaucoup de réalisme, que l'auteure nous transcrit les sévices corporels et autres chatîments physiques et psychiques dont ont été victimes ces enfants. Pour cela, elle a fait beaucoup de recherches et s'est appuyée sur des documents officiels concernant le bagne de Mettray en Indre, lieu qu'elle a choisi pour le déroulement de son roman. ( je vous invite à faire une recherche sur internet pour comprendre l'ampleur des dégâts commis sur de jeunes enfants il y a moins d'un siècle...)

 

 

Un roman très noir, très sombre, mais qui relate la France d'une époque qui a bien existée.

 

Note:4 

 

Partager cet article
Repost0
8 mai 2022 7 08 /05 /mai /2022 19:46
Voyage au bout de l'enfance

Rachid BENZINE,

Seuil, janvier 2022

 

Voir l'horreur de Daech, des fanatiques de l'islam, au travers des yeux d'un enfant.

Fabien est un petit garçon joyeux qui aime aller à l'école et qui adore la poésie. Malheureusement ces petits bonheurs simples de la vie de tous les jours en France vont disparaître. En effet, ses parents se sont convertis à l'Islam et ont décidé de rejoindre clandestinement la Syrie. Du jour au lendemain sa vie bascule dans l'horreur. Sur place, il devient Farid et assiste tous les jours à des scènes de barbarie, d'une  violence extrême. Même ses parents ne s'interessent plus à lui, ici il n'y a qu'Allah qui compte. Heureusement il lui reste son amour pour la poésie et pour le foot, ce sont ses derniers et seuls moyens de s'évader de cet engrenage infernal.

Ce roman est très court, mais il vous retourne la tête et l'esprit, difficile de retrouver une lecture plus apaisante et légère après ça. Néanmoins il est à découvrir pour mieux comprendre l'engrenage dans lequel se trouve, ceux, qui pensent trouver le paradis loin de leur famille et combien il est difficile de faire machine arrière, lorsque l'on s'aperçoit qu'on est dans l'erreur...

 

Note: 5

 

Partager cet article
Repost0
6 mai 2022 5 06 /05 /mai /2022 22:21
Connemara

Nicolas MATHIEU

Actes sud, septembre 2022 

 

C'est avec beaucoup d'attente et de plaisir que j'ai retrouvé cet auteur. Bon j'avoue, que le début du roman m'a semblé longuet, mais peu à peu j'ai fini par rentrer dans l'histoire...Histoire sociale, un focus sur les quadras, Nicolas Mathieu a cette justesse du mot, de la situation.

Hélène a quarante ans, a fait de belles études, est une femme cariériste, un mari et 2 enfants; mais voilà , elle a fait un burn out ...Elle a donc décider de quitter la capitale pour revenir dans l'est, région de son enfance. 

C'est ici, qu'elle recroise Christophe, l'ex star de hockey de ses années lycée. Le sex-symbol de l'époque pour qui toutes les filles se pâmaient....sauf Hélène, qui avait décidé de réussir coûte que coûte ses études pour fuir " ce bled paumé". Pourtant, elle aussi, lui trouvait un certain charme; alors, vingt plus tard pourquoi pas?  Certes, ce n'est plus le fringuant et athlétique  jeune homme de l'époque; et lui, contrairement à Hélène, n'a jamais quitté sa petite ville de province. D'ailleurs, lui n'est qu'un simple commercial qui passe d'une ville à une autre en essayant d'être de retour à la bonne heure pour récupérer son fils, car évidemment sa femme l'a quitté et son père commence à perdre la boule; alors concilier vie de famille et boulot, on fait comme on peut....Malgré cette différence de milieu social, d'apparences, de convictions ils commencent à se fréquenter....

 

Note:4/5

 

Partager cet article
Repost0
14 avril 2022 4 14 /04 /avril /2022 20:46
Le grand monde

Pierre LEMAITRE

Gallimard, janvier 2022

 

Un roman très attendu, et lu très rapidement. Une belle saga familiale avec plusieurs thématiques. Ici, il est question de la famille Pelletier; famille de bourgeois prospères détenant une savonnerie à Beyrouth.

 

Louis en est le patriarche, Angèle est son épouse et ensemble ils ont 4 enfants: Jean, Etienne, François et Hélène.

On va suivre le cheminement et les trajectoires de cette fratrie.

 

Jean, l'aîné, dit Bouboule, était censé reprendre l'affaire familiale, mais vraiment, le monde des affaires n'est pas fait pour lui. D'ailleurs, le père a vite repris les choses en main avant qu'il ne fasse péricliter l'affaire familiale. Avec son épouse Geneviève, Jean quitte Beyrouth pour s'installer à Paris.

 

C'est également là-bas qu'est monté François pour y intégrer, à ce qu'il parait, l'école normale; mais il semblerait que le monde du journalisme l'intéresse plus....

 

Etienne, lui est fou amoureux de Raymond. Raymond qui est parti combattre en Indochine et dont il n'a plus de nouvelles depuis belle lurette. Il décide de l'y rejoindre en intégrant l'agence des monnaies d'échange.

 

Enfin, Hélène, la petite dernière souhaite elle aussi quitter le cocon familiale, vivre à Paris et s'inscrire à l'école des Beaux-Arts. 

 

Ainsi, au fil du récit, on passe de Beyrouth à Paris, puis de Paris à Saïgon et inversement; on suit chaque enfant....

 

Jean vit sous le joug de son épouse, éternelle insatisfaite qui mène son homme par le bout du nez.

Hélène n'en fait qu'à sa tête et quitte ses parents, mais arrivée à Paris, elle peine à trouver un logement ...

François qui se voyait grand journaliste, n'est pour l'instant qu'un petit journaleux relégué aux faits divers... Heureusement ce meurtre perpétré au cinéma, alors qu'il s'y trouvait, va bien arranger ses affaires.

Enfin, Etienne, découvre les effrois de la guerre d'Indochine, les massacres, les pots-de-vin, les magouiles, et mettra à jour un terrible trafic d'argent....

On suit l'évolution de chaque enfant, sous l'oeil protécteur et bienveillant de Louis, le père.

 

On est assez vite happé par ces différentes intrigues qui s'imbriquent les unes aux autres et auxquelles se mêlent d'étranges meurtres de femmes et surtout on se régale de retrouver ce personnage emblématique d'Au revoir là-haut . Mais chut .... Comme on dit, dans ces cas là: affaire à suivre.

 

Note: 5 

 

 

Partager cet article
Repost0
24 mars 2022 4 24 /03 /mars /2022 21:19
Numéro deux

David FOENKINOS

Gallimard, janvier 2022

 

Si je vous dis Harry Potter?vous me suivez?, Si je vous dis JK ROWLING vous me suivez toujours? , et si je vous parle de Daniel Radcliffe j'imagine que vous me suivez encore?....Parfait.

Mais lorsque je vous parle de Martin, mais si, le jeune Martin qui, par le plus grand des hasards, s'est retrouvé au casting en 1999. Celui auquel ont participés plusieurs jeunes garçons afin de décrocher le rôle tant convoité:  celui qui  incarnerait le jeune Harry Potter au cinéma.

Et oui, évidemment personne ne sait de qui il s'agit et tout le monde s'en fiche un peu, il n'y en avait, et il n'y en a toujours que pour Harry/Daniel !!

 

En revanche, imaginez, le calvaire du jeune Martin, celui qui est passé si près du but/du Graal et qui depuis cet échec, devra toute sa vie être confronté à HP. Car oui, au vue de l'ampleur, de la frénésie qu'a suscité cette série bien au delà du livre et du film, imaginez le calvaire d'être confronté au quotidien à votre propre échec.

Comment vivre normalement après cela?, alors que tout le monde ne vous parle que de HP, que tout le monde trépigne d'impatience en attendant le prochain opus, et toute cette pub, et autres  produits dérivés crées, distribués, vendus, à chaque Noël et chaque sortie de film ...Quel calvaire!

Voici l'idée originale du nouveau roman de  David Foenkinos, dommage qu'il y ait certaines longueurs....

 

Note: 3/4 

Partager cet article
Repost0