Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

BIENVENUE

"Le monde est fait pour aboutir à un beau livre"
Stéphane MALLARME

Je vous invite à découvrir et à partager  sur ce site mes  derniers "coups de coeur"
Bonne lecture à tous...

Rechercher

Laissez-moi un message....

   Vous avez aimé, vous avez détesté ?? Dites-le moi...Vous avez d'autres suggestions à faire, exprimez-vous....

Je compense le carbone de mon blog avec les Petits gestes écolos de bonial.fr<  

Notation

5  = grand "coup de coeur"
4  = très bon
3  = bon
2  = moyen
1  = bof

 = à oublier !

Les catalogues à consulter...

Livre de poche link

Folio link

Pocket link

10X18 link

Picquier poche link

Actes sud link

Points seuil link

 

Envie de cuisiner?....

12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 20:12

De Julie OTSUKA

Phébus, août 2012

   

 

L'auteur a écrit cet ouvrage en hommage à ses grand-parents et il relate l'immigration en nombre de femmes japonnaises aux Etats-Unis au début du XX° siècle.

J'ai beaucoup aimé la forme de narration: pas de "Je" ici, mais un "Nous" collectif qui englobe toutes ces femmes, souvent très jeunes, venues rejoindre un mari qui leur a promis une situation de rêve dans ce pays inconnu. Malheureusement, la réalité est loin d'être comme elles se l'imaginaient; pour certaines l'esclavagisme n'est pas loin; les journées sont interminables comme l'appétit sexuel de certains...Entre naissances à répétition, travail acharné, mauvaise maîtrise de cette nouvelle langue, qu'il est difficile de se faire une place dans ce Nouveau Monde.

Pas de pathos exagéré, un roman très court mais qui dit l'essentiel.

 

Note:4

Partager cet article
Repost0
22 octobre 2013 2 22 /10 /octobre /2013 08:50

de  Carlos Ruiz ZAFON

livre de poche, octobre 2010 

 

 

 

Entre deux coups de pinceaux et quelques coups de marteau j'ai réussi à terminer ce livre, en voici donc sans plus attendre un petit résumé: 

 

Pour ceux qui avait lu son précédent ouvrage   l'ombre du vent  ; attention risque de déception!!! Pour ma part, cela a été le cas.

 

 L'histoire se déroule à nouveau à Barcelone, en 1920 cette fois-ci, on y retrouve certains lieux et personnages de "  l'ombre du vent " . C'est à nouveau une histoire autour du livre, de l'écriture, d'un libraire, et surtout d'un écrivain: David Martin. Ce dernier travaille au journal " la Voz de la industria" et c'est grâce au soutien de son ami et collègue Vidal que son supérieur lui accorde le droit de rédiger et publier sa première nouvelle. Très vite, il est contacté par une petite maison d'édition pour qui, il rédige des romans de gare sous un pseudo. Mais cela ne suffit pas à David , il souhaite devenir un grand écrivain. Il souhaite aussi vivre une grande histoire d'amour avec Christina mais comme pour l'écriture, cela est un échec cuisant. Puis surgit Corellie Andréas, un éditeur parisien, qui lui promet une somme conséquente pour l'écriture d'un roman un peu particulier. Vanité, égocentrisme, soif d'argent et de reconnaissance...autant de raisons pour lesquelles David succombe à la tentation ....du diable??? A découvrir...

 

J'ai nettement préféré " L'ombre du vent" à ce roman, ici trop de redondances , de déjà-vu, et le côté enquête policière trop lent à mon goût, quant au côté fantastique, bof...

 

 

Note:3

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
20 septembre 2013 5 20 /09 /septembre /2013 14:45

de Victoria HISLOP

livre de poche, juillet 2013

 

   

 

Ce livre est le roman parfait pour une lecture d'été/ de vacances ( je sais bien que c'est la rentrée, vous n'aurez qu'à le mettre de côté pour vos prochaines vacances!!!)

 

L'histoire se déroule en Crète , la jeune Alexis y passe des vacances avec son amoureux; enfin il s'agit surtout pour elle de savoir si ce dernier est vraiment l'homme avec qui elle désire vivre le restant de ses jours. Mais avant de vraiment se préoccuper par cette question fondamentale elle souhaite surtout résoudre " l'enigme Sophia". Qui est Sophia? Sa mère et celle-ci a passé son enfance en Crète. En revanche, elle a toujours refusé de parler de sa vie, de ses parents. Pourquoi? Il est grand temps pour Alexis de le découvrir . Sophia est enfin prête à ouvrir son coeur, mais la tâche est rude et elle préfère délèguer cela à Fotini, amie de sa défunte mère.

Très vite Alexis apprendra qu'une léproserie se trouvait  à Spinalonga ( une île en face du village d'enfance de sa mère.) et que sa grand-mère maternelle a dû se résoudre à y vivre après avoir contracté la lèpre.

 

La lèpre, voici un sujet qui est rarement abordé dans les romans, mis à part dans les romans historiques et médiévaux. J'ai beaucoup aimé ce roman bien que triste par moment.

 

Note:4 

 

Partager cet article
Repost0
5 septembre 2013 4 05 /09 /septembre /2013 14:33

de Chad HARBACH

livre de poche, juin 2013

 

   

 

Amoureux de la culture américaine, ce livre est pour vous!!!

 On y trouve dans les grandes lignes tous les clichés et sujets favoris du cinéma américain ( histoire qui se déroule dans le milieu étudiant, amitié forte entre plusieurs personnages, milieu du sport omnipresent- ici base-ball-, mais aussi des sujets plus difficiles: homosexualité, pouvoir de l'argent, " jugement et bienséance",...)

 

Pour Henry Skrimmshander le base-ball n'est pas qu'un sport national, c'est sa vie, sa passion. Et surtout il a un don: aucune balle ne lui échappe, c'est le meilleur; malheureusement avec son physique de gringalet impossible pour lui d'entrer dans une équipe digne de ce nom. Heureusement son chemin va croiser celui de Mike, capitaine des "harponneurs" du Westich College. Ce dernier le prend sous son aile, devient son mentor ...très vite la transformation  (aussi bien physique que mentale ) d'henry s'opère.

Après plusieurs victoires, les recruteurs et les promesses d'intégrer une équipe de renom avec des salaires mirobolants commencent à pleuvoir. Henry est quelque peu déstabilsé d'autant plus qu'il vient de rater un lancer facile et qui de surcroît il a blessé son coéquipier Owen.

Il perd de son assurance, doute à chaque fois qu'il se retrouve sur le terrain.

 

On est très vite hapé par cette lecture et cette culture du sport et de l'effort. J'avoue que les quelques termes techniques spécifiques au base-bal m'ont un peu perturbé au début du roman, mais très vite et après m'être souvenu des règles de ce sport cela s'est dissipé et est devenu plus fluide.  Le roman tourne essentiellement autour de cela, cependant l'on y aborde aussi des sujets tels que: la dépendance au médicaments, assumer son homosexualité ou non ( un peu long à mon sens), relation père-fille, ....

 

Un roman qui plaira beaucoup à la gente masculine; mais pas que...

 

note:5

 

 

 

Partager cet article
Repost0
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 20:48

de Stefan MERRILL BLOCK

Livre de poche, 2011

 

 

 

La mémoire ou plus exactement le défaut de mémoire est le thème central de ce roman. Vous l'aurez compris ; il est ici question d'une terrible maladie et dont on ne guérit malheureusement pas: Alzheimer.

 

D'un côté nous avons Seth, jeune ado surdoué qui assiste impuissant au déclin de sa mère Jamie. Et qui pour surmonter son chagrin se plonge dans la lecture d'ouvrages scientifiques sur le cerveau,  les neurosciences, etc...Et qui par ailleurs décide de retrouver ses racines afin de mieux comprendre cette maladie visiblement héréditaire.

 

En parallèle, nous suivons l'histoire d'Abel, sexagénaire bossu qui vit avec son frère jumeau et sa belle -soeur et qui n'a pas revu sa fille depuis de nombreuses années. Il est persuadé qu'un jour elle reviendra le voir; pas question donc pour lui  de déménager alors que tout le quartier autour de lui se transforme et que tous ses voisins souhaitent le voir déguerpir avec ses guenilles et sa vieille jument.

Un roman assez surprenant et assez tragique par le sujet, mais qui reste plein de poésie. J'avoue que la lecture des chapitres où le jeune Seth refait l'arbre généalogique des patients atteint de cette maladie a été très, très  soporifique...

 

 

Note:4

Partager cet article
Repost0
22 février 2013 5 22 /02 /février /2013 06:00

de Toni MORRISON

Christian Bourgois éditeur, août 2012

 

   

 

Cela faisait bien longtemps que je souhaitai découvrir cette auteur américaine, très réputée. Certainement que l'une ou l'autre d'entre vous à déjà lu Love, Un don, Beloved, Sula, etc....?

 Voici donc son dernier ouvrage; assez court par rapport aux pavés qu'elle a l'habitude d'éditer.

L'écriture m'a un peu déstabilisé au début, car il y a plusieurs personnages qu'on suit à différentes époques de leur vie, dans différents endroits et la narration revient systématiquement au présent. Une fois que tous les personnages, lieux et intrigues sont mis en place on comprend mieux.

Franck Money va rejoindre sa soeur Cee, dont il est sans nouvelles depuis belle lurette, mais dont quelqu'un d'anonyme l'informe par courrier, que s'il ne vient pas la chercher de suite, elle mourra.  Nous voilà plongé dans cette Amérique des années 50, où la ségrégation et la pauvreté vont de paire. On y évoque aussi la religion, la suprématie de l'homme blanc sur les noirs, la guerre de Corée,... Des sujets graves mais qui étaient la réalité quotidienne des noirs américains.

 

Note:4

 

Partager cet article
Repost0
15 février 2013 5 15 /02 /février /2013 21:01

de Ken FOLLET

Livre de poche , mai 2009

 

   

 

Ça y est , je suis enfin venu à bout de ce pavé de 1000 pages! Mais un nouveau dilemme se présente à moi: comment vous le résumer???

 

Ce roman se veut une fresque historique dans l'Angleterre du XII ° siècle avec comme fil rouge la construction d'une cathédrale. On y suit, sur une quarantaine d'années, un certain nombre de  personnages principaux, qui auront tous un lien avec cet édifice grandiose.

 

On y rencontre Philip, le prieur en charge de Kingsbridge où doit s'élever ce monument démesuré et emblématique. Mais aussi Tom le bâtisseur qui fera germer cette idée inlassablement à Philip, en souvenir de son épouse Agnès, morte en couches. Puis apparaîtront Ellen et son fils Jack, mais aussi la belle  et téméraire Aliéna qui refusera d'épouser le terrible William Hamleigh. Ce dernier humilié s'entêtera toute sa vie à se venger de cet affront.

 

A cela s'ajoute les horreurs de l'époque: famine, guerre, servilité, oppression, conflits pour la gloire/ le pouvoir; mais aussi importance de la foi et de la religion.

 

Bref un roman dense et riche, plein de rebondissements et de cruauté mais qui reflète une époque qui a bien exister, et là grosse prise de conscience de la chance que nous avons de vivre à l'heure actuelle! Qu'il est simple d'ouvrir son frigo pour y trouver des victuailles, de se déplacer en voiture d'un point à l'autre, d'aller chez le médecin au moindre petit bobo  et  j'en passe....

 

Très, très beau roman.

 

Note:5

Partager cet article
Repost0
11 octobre 2012 4 11 /10 /octobre /2012 14:00

de Alex CAPUS

Actes sud, septembre 2012

 

  Léon et Louise 

 

Ahhhh, de la bonne, de la vraie, de l'excellente  littérature...cela faisait un moment que je n'y avais pas eu droit! Avec ce roman je me suis réconciliée avec les bons auteurs, les belles histoires.

 

Ceci, est un petit bijou qui se lit d'une traite, avec des personnages attachants, une histoire familiale qui démarre lors de la première guerre mondiale en Normandie et qui se termine à Paris dans les années 90.

 

J'ai adoré, que cela soit l'écriture, la période à laquelle se déroule l'intrigue, les descriptions...tout n'est que bonheur et fleure bon la France profonde à différentes époques et lieux .( La Normandie durant la grande guerre, avec Le Tréport et ses falaises, Paris et ses privations durant la seconde guerre mondiale,etc...).

 Et puis, surtout cette histoire nous relate une époque où se déplacer à bicyclette était la normalité, les gens avaient le temps de profiter des choses simples et d'apprécier de petits bonheurs. Aujourd'hui le monde moderne nous incite à toujours vouloir aller plus vite, pourquoi?? Finalement nous ne savons plus apprécier les petits bonheurs quotidiens, cela est bien regrettable.

 

1986, Notre Dame de Paris: Enterrement de M. Léon Le Gall. Toute la famille est réunie, le curé est en retard, la cathédrale vide au trois quart. D'un coup surgit une petite bonne femme, d'un pas prest et plein d'allant, elle se dirige vers le cerceuil. Elle s'avance, dépose un baiser sur la joue du défunt, sourit à l'assemblée et sort de son sac une vieille sonnette de vélo. Elle actionne cette dernière et disparaît comme elle est apparue...

Démarre alors, la narration, faite par un des petit-fils, de la vie de Léon et l'explication de  l'intrusion de cette femme, qui n'est autre que Louise...

 

Très, très belle découverte!!

 

Note:5+++

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 14:00

de Ian McEWAN

Folio, mars 2001

 

           

 

Ce livre traîne depuis des années dans ma bibliothèque et je n'ai jamais, jusqu'à présent, mis le nez dedans.

 

Sauf que, la semaine passée j'ai vu sur Arte un film qui s'intitule "Reviens-moi" et j'ai adoré! Je n'en ai pas perdu une miette et surtout j'ai vu dans le générique de fin que ce film était tiré du roman de Ian McEwan: "Expiation". Cela m'a donc donné très envie de découvrir cet auteur!

 Donc ni une ni deux, je cherche sur internet voir ce qu'il a écrit et je file vérifier mes étagères. Chouette je tombe sur "Délire d'amour"; dommage j'aurai préféré lire "Amsterdam" ou "Sur la plage de Chésil" d'abord...Une autre fois, en attendant je prends ce que j'ai sous la main....

 

Bon, j'arrête mes digressions et j'en viens à l'histoire:

Notre héros du jour se nomme Joe, il est marié et heureux en ménage, journaliste scientifique de son état. Aujourd'hui il retrouve sa tendre moitié à l'aéroport après six semaines de séparation! Pour marquer le coup, il prévoit un pique nique romantique dans un pré au milieu de nulle part. Tout se déroule à merveille jusqu'à l'accident...En effet, à moins de deux cent mètres d'eux, ils assistent, quelque peu impuissants, à la chute d'une montgolfière. Immédiatement, ils se mettent à courir vers la nacelle afin de secourir l'enfant qui s'y trouve et l'adulte qui essaie désespérément d' arrimer cette dernière au sol. D'autres hommes accourent; mais malgré la volonté de tous , un homme succombe....

Voilà comment le destin de plusieurs hommes va être scellé. Mais le plus étrange d'entre eux est Jed, celui -ci  tombe littéralement amoureux de notre Joe. Démarre alors un harcèlement amoureux terrifiant ; Joe ne sait plus à quel saint se vouer pour se débarrasser de ce cauchemar.

 

J'ai beaucoup aimé l'écriture, les nombreuses descriptions, parenthèses et autres commentaires que l'on trouve fort ennuyeux chez d'autres...Mais le sujet en soi m'a quelque peu lassé sur la fin. Je reste persuadé qu'il s'agit d'un bon auteur, mais que je ne possédais certainement pas son meilleur roman; à redécouvrir donc ultérieurement....

 

Note:2

 

Partager cet article
Repost0
27 juillet 2012 5 27 /07 /juillet /2012 21:36

De Margaret ATWOOD

Robert Laffont

Bibliothèque Pavillons,2005

 

 

La servante écarlate

 

 

Surprenant, voici le terme qui me vient à l'esprit à la lecture de ce roman. Il s'agit d'un roman d'anticipation dont l'histoire se déroule aux Etats-Unis (proche de notre époque) ; c'est aussi une histoire sur le féminisme, la condition de la femme, l'oppression que peut subir tout un peuple régit par un état totalitaire à la limite de l'extrémisme. Cette lecture est dérangeante et effrayante; il a été rédigé dans les années 80.

 

La narratrice était bibliothécaire avant que l'état ne soit géré par une espèce de secte moralisatrice. Sa vie change du jour au lendemain ; ainsi elle se voit  devenir une "matrice" au service d'un couple dont l'épouse ne peut avoir d'enfants; car une grande partie de la population est devenue infertile. De plus les journaux, la radio, la culture ne sont plus accessibles. L'égalité entre hommes et femmes n'existe plus....j'ai bien peur que actuellement , dans le monde, un certain nombre de femmes subissent encore cette pression de la procréation et qu'elles ne disposent d'aucune liberté.

 

Une lecture qui laisse à réfléchir et qui fait place à l'interrogation....

 

Note:3

 

 

 

Partager cet article
Repost0