Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

BIENVENUE

"Le monde est fait pour aboutir à un beau livre"
Stéphane MALLARME

Je vous invite à découvrir et à partager  sur ce site mes  derniers "coups de coeur"
Bonne lecture à tous...

Rechercher

Laissez-moi un message....

   Vous avez aimé, vous avez détesté ?? Dites-le moi...Vous avez d'autres suggestions à faire, exprimez-vous....

Je compense le carbone de mon blog avec les Petits gestes écolos de bonial.fr<  

Notation

5  = grand "coup de coeur"
4  = très bon
3  = bon
2  = moyen
1  = bof

 = à oublier !

Les catalogues à consulter...

Livre de poche link

Folio link

Pocket link

10X18 link

Picquier poche link

Actes sud link

Points seuil link

 

Envie de cuisiner?....

13 décembre 2016 2 13 /12 /décembre /2016 14:26
Le prophète

De Khalil GIBRAN

Mille et une nuits, 1999

 

J'ai lu ce livre, il y a quelques années déjà et il est vrai que je n'ai pas l'habitude de relire des livres, celui-ci est l'exception qui confirme la règle...Je viens de le relire, il m' a fait beaucoup de bien et je pense avoir mieux saisi certains passages qu'à ma première lecture. Je pense même qu'il fait partie de ces livres que l'on prend et reprend inlassablement, à différentes périodes de sa vie et qui à chaque fois vous apporte de la lumière.

Ici le sage Al Mustafa, répond à la foule qui lui pose tout un tas de questions sur tout ce qui turlupine l'être humain et ce de manière très imagée, sereine et plein de sagesse.

On y aborde le mariage, l'amour, les enfants, les amis, de la joie et de la peine, de la maladie, la mort, l'habitat, le pouvoir, la politique, la religion, l'acheter et le vendre, le crime, la liberté, la raison,  etc...

Quelques pensées: "C'est par l'échange des dons de la Terre que vous trouverez l'abondance et la satisfaction"

" Vos enfants ne sont pas vos enfants. Ce sont les fils et les filles de la Vie qui se désire"

"Votre âme est parfois un champ de bataille où raison et jugement combattent la passion et le désir."

" Vous priez dans votre détresse et vos frustrations; j'aimerais que vous puissiez aussi prier dans la plénitude de votre joie et aux jours d'abondance."

 

Je pourrai vous en citer encore une série, mais le plus simple est de le lire ( ce qui est fait en 1 heure de temps!)

 

Note:5

 

2 mai 2016 1 02 /05 /mai /2016 22:07
Le sourire des femmes

de Nicolas BARREAU

livre de poche, avril 2015

 

Amateurs de livre à l'eau de rose, ce livre est pour vous! Moi, perso, je n'ai pas trouvé cela bien terrible....je risque de l'oublier aussi vite que je l'ai lu, cela dit pour une lecture de vacances à la plage, c'est parfait...

Aurélie, jeune propriétaire d'un restaurant parisien, a le moral à zéro: son père vient de décéder, son petit ami l'a quitté, sa meilleure amie ne la soutient pas...Rien ne va, c'est donc par un jour triste et pluvieux que le hasard la mène dans une librairie (elle qui ne lit jamais) et qu'elle tombe sur un roman qui va lui redonner goût à la vie. Ce roman se déroule dans un restaurant: "au temps des cerises"; qui n'est autre que son propre restaurant et l'héroïne, c'est elle!!!

Pour Aurélie, à présent, il n'y a plus qu'une seule chose à faire: rencontrer cet écrivain anglais. Mais comment persuader  son éditeur, M.Chabanais de l'aider dans sa requête? Ce dernier ne semble pas très coopératif, même récalcitrant car cet Henry MILLER n'existe pas; il a été inventé de toutes pièces par ce même éditeur, qui n'est autre que l'auteur de ce roman...Bon, ben voilà, tout est dit...

 

Note:2/3

 

17 janvier 2016 7 17 /01 /janvier /2016 22:23

de Seishi YOKOMIZO

Picquier poche, mai 1995

 

Dépaysement total avec ce polar japonais!

Onikobe, été 1955, l'inspecteur Kindaichi décide de passer quelques jours de vacances dans ce village reculé. Et il est bien décidé à se reposer et à ne pas se soucier d"une quelconque " affaire" à résoudre. Evidemment, à peine arrivé sur place, le commissaire Isogawa ne peut s'empêcher de lui faire part d'un meurtre non résolu, dans ce même village, 25 ans plus tôt...Il n'en faut pas plus, à notre inspecteur pour aiguiser sa curiosité et se mettre en quête de vérité, d'autant plus qu'à cette même période  plusieurs jeunes femmes sont retrouvées mortes avec une mise en scène assez macabre.

J'avais l'impression de lire un Agatha Christie " japonais", même genre d'engime, pas trop sanguinolant, beaucoup de psychologie, plusieurs histoires qui se recoupent, importance du lieu et des paysages; un polar comme j'aime. En revanche, j'ai eu beaucoup de mal à retenir les noms de lieux et personnages ( nombreux, trop nombreux...) puisque pas "habituée" à lire et utiliser des patronymes japonais....

 

note:3

La ritournelle du démon
27 octobre 2015 2 27 /10 /octobre /2015 20:30

de Louise TREMBLAY d'ESSIAMBRE

Pocket, avril 2010

 

Je suis tombée par hasard sur cette saga durant l'été, je ne connais absolument pas cette auteur, une québécoise, mais la quatrième de couverture a été convaincante.

Je me suis attelée à cette lecture, enfin!

Voilà je viens de terminer les quelques 660 pages...Le début a été long, très long et j'étais même persuadée que je ne connaitrai pas la fin de l'histoire et au final, en persévérant j'y suis arrivée...

 

Charlotte est l'aînée d'une famille de 3 enfants, l'histoire démarre alors qu'elle n'a que quatre ans, en 1928 à Montréal. Son père est avocat et très souvent absent de la maison, sa mère, Blanche, elle est certainement trop présente. Elle est hypocondriaque, se plaint de migraine selon son humeur et passe ses journées à somnoler ou dormir. Elle transmet son mal-être à sa fille Emilie, la construit à son image avec ses migraines et autres bobos réels ou imaginaires. Blanche essaie d'aider sa fille à coup de pilules et autres potions digestives, sans y parvenir au contraire. Face à cette situation désastreuse qui lui pourrit la vie, Blanche devient dépressive, se réfugie dans l'alcool en laissant ses filles s'auto-gérer et ce, sans en informer son époux. Ce dernier se doute bien, que tout, ne tourne pas rond dans sa famille, mais il préfère mettre des oeillères en se réfugiant dans son travail et dans les bras de sa maîtresse Antoinette....

La première moitié du livre tourne essentiellement autour de Blanche et sa relation fusionnelle avec Emilie (partie soporifique...), puis dans la seconde partie, on découvre plus Charlotte et son père qui cherche à s'éloigner de cette femme, qui n'était pas vraiment faite pour lui.

Je vais peut-être m'atteler aux tomes suivants...

L'une d'entre vous, connait cette saga?

 

Note:3

 

Charlotte. Les soeurs Deblois Tome 1
4 octobre 2015 7 04 /10 /octobre /2015 20:22

de Philip ROTH

Folio, août 2011.

 

Cette histoire démarre par la fin; on assiste à l'enterrement de "cet homme", dont on ne connaîtra pas le nom, mais dont on va nous révéler son vécu, sa vie, son histoire et ce, de sa naissance jusqu'à son décès. Une vie ordinnaire qui pourrait être celle de tout un chacun: il est juif, fils de bijoutier, a un frère qu'il adule, une santé fragile qui lui fera envier tous ceux qui jouissent d'une parfaite santé. Il se sera marié trois fois, aura eu trois enfants ( deux fils qui le détestent et une fille qui le vénère) et se passionnera pour la peinture. Philip Roth nous dépeint avec justesse la vie d'un homme avec ses craintes, ses joies, les rapports entre humains, la difficulté du quotidien, la maladie, la vieillesse...Ce roman se lit d'une traite très facilement, chacun s'y retrouvera selon le thème abordé, on le referme et on se demande ce qu'on va lire après ça, car oui, c'est le genre de lecture qui vous chamboule et vous bouscule sans en avoir l'air...

 

Note:4

Un homme
5 juillet 2015 7 05 /07 /juillet /2015 07:51

de Blanca BUSQUETS

Les escales, avril 2015

 

C'est le grand soir, le soir du concert, donné à Berlin en l'honneur de Karl T., chef d'orchestre réputé, décédé 10 ans plus tôt.

Y assiste et participe plusieurs femmes :Teresa, Maria, Anna ; toutes ont un lien avec cet homme et avec la musique.

Mark son fils est là également. Tout tourne autour d'un violon, un Stainer; il passe de main en main et donne "ses pouvoirs et sa magie" selon la personne qui le détient.

C'est un roman à plusieurs voix, chaque chapitre correspond à un personnage, au fil de la lecture on découvre l'histoire de chacun: la pauvre dont le destin bascule à la découverte de cet étrange instrument, la mal-aîmée de sa mère qui souffre en silence, celle qui est au service de l'illustre chef d'orchestre, ce dernier et sa sensualité exarcerbé pour les femmes, et enfin le fils qui part à la recherche et reconquête du père....

Belle lecture pour l'été.

 

Note:5

17 avril 2015 5 17 /04 /avril /2015 17:28

de Natasha SOLOMONS

Livre de poche, avril 2014


Résultat de recherche d'images pour "le manoir de tyneford"

 

1938, Vienne, Elise juive et issue de la bonne société bourgeoise est contrainte de quitter son pays et surtout sa famille . Son exil l'emporte en Angleterre, dans le Dorset dans le magnifique manoir de Tyneford. Elle, qui jusqu'à présent n'avait jamais enfilé ses bas seule se retrouve à devoir servir les autres; en effet elle a été embauché comme bonne !!

Qu'il est difficile et exténuant de se lever tous les matins avant le maître du lieu pour allumer la cheminée, épousseter les meubles, cirer les sols, aider à la cuisine, etc....

Une nouvelle vie démarre, loin des siens, dans l'attente de la fin de la guerre en espérant les retrouver en Amérique pour des jours meilleurs. Malgré la rudesse du travail Elise tombe sous le charme de ce manoir mais également du fils ....Une histoire pleine de clichés et de romance ( pour les adeptes). Pour ma part j'ai trouvé cela un peu trop long et monotone, mais cela devrait malgré tout plaire à l'une ou l'autre...

Note:3

19 février 2015 4 19 /02 /février /2015 20:00

de Riika PULKKINEN

Livre de poche, juin 2013


Résultat de recherche d'images pour "armoire des robes oubliées"

 

Par où commencer? Ce roman est tellement dense en histoires, en personnages que je ne sais pas trop comment démarrer mon résumé...c'est un livre sur et autour des femmes, leurs sentiments, l'évolution de leur liberté des années 60 à aujourd'hui; c'est aussi une histoire filiale puisqu'on suit trois générations de femmes.

Elsa, la grand-mère, en est le centre; c'est autour d'elle que s'imbrique les différentes intrigues, elle en est le fil conducteur. Eleonoora en est la fille et enfin Anna la petite-fille. En 1964, Elsa est une enseignante et pédopsychiatre renommée  avec un agenda plus que surchargée; son époux Martii est lui peintre et connait également un certain succès. Pour palier aux nombreuses absences d'Elsa une jeune fille au paire est engagée: Eeva. En 2010, Elsa a un cancer, elle est en phase terminale. Elle souhaite profiter de ses proches dans sa maison pour le laps de temps qui lui reste à vivre. Martii s'occupe d'elle amoureusement, Eleonoora et Anna alterne les visites. C'est lors d'une de ces visites qu'Anna découvre une robe ayant appartenue à Eeva, c'est l'occasion pour Elsa d'en révéler le secret ...

Note:5

15 février 2015 7 15 /02 /février /2015 20:28

de Nell LEYSHON

Phébus,avril 2014

Résultat de recherche d'images pour "couleur du lait"

 

Nous sommes en 1831, dans la campagne anglaise du Dorset, Mary a quinze ans. Ce roman est son roman, sa confession, son histoire et comme elle l'écrit "je vais vous raconter les choses telles qu'elles sont arrivées mais je ne veux pas me précipiter..."

Mary est la fille cadette d'un paysan qui n'a eu que des filles, quatre, et qu'il exploite comme il peut à défaut d'avoir un fils ; il lui arrive aussi d'avoir la main lourde lorsque le travail n'est pas exécuté en temps et en heure. La mère, elle, est froide et insensible, après tout elle aussi n'est qu'une femme et il lui faut bien obéir à son mari...

Cette année on envoie Mary travailler chez le pasteur Graham dont l'épouse est gravement malade. Mary sera sa bonne mais également sa dame de compagnie, en rétribution de son travail elle est nourrie,  blanchie, logée sur place et un salaire est reversé à son père. Mary ne comprend pas pourquoi on l'oblige à quitter la ferme, pour vivre chez des étrangers. Habituée à toujours dire ce qu'elle pense, mary a du mal à s'adapter à sa nouvelle vie et à rester à sa place. Cependant, en s'occupant de l'épouse du pasteur, pleine de bienveillance et d'écoute, elle finit par courber l'échine une fois de plus afin de pouvoir profiter de l'apprentissage que lui prodique le pasteur: lui apprendre à lire et écrire. Malheureusement pour elle, le pasteur n'est pas aussi bienveillant que son épouse, comme nous le découvrons au fil de la lecture de cette confession...

Le style se veut rude et simpliste, puisque c'est Mary qui écrit, mais son franc parler retranscrit bien la réalité de l'époque dans la campagne anglaise et de la place de la femme. Superbe

 

Note:5+

19 novembre 2014 3 19 /11 /novembre /2014 21:00

de Claire MESSUD

Gallimard, juin 2014

 

   

 

Nora a la quarantaine, est célibataire, institutrice appréciée de ses élèves et des parents, s'occupe convenablement de son père âgé; mais au final est-elle aussi sage qu'elle le laisse paraître à ses voisins, entourage, gens qu'elle cotoye au quotidien. Nora n'est -elle pas une femme en colère, un peu féministe sur les bords qui a envie de crier haut et fort que stop cela suffit elle en a assez de jouer ce rôle qui lui colle tellement à la peau. Elle aussi veut vivre sa vie comme elle l'entend, sortir de ce carcan dans lequel elle s'enlise depuis des années.

C'est l'arrivée d'un couple d'européens  (Sirena et Skandar) accompagné de leur fils Reza qui va permettre à Nora de s'affirmer par le biais de l'art ( passion qu'elle avait abandonné afin de se consacrer aux autres).

Projet et sujet ambitieux mais que j'ai fini par abandonné à la page 197....Trop de longueurs et sincèrement Nora semblait être un personnage très fort et sûre de ses choix mais qui finalement reste indécise quant à ses sentiments envers les différents membres de cette famille: on ne sait pas exactement qui l'attire le plus: la mère, le père, le fils? Quel amour recherche -t-elle? Si j'avais terminé le bouquin j'aurai probablement la réponse à l'heure qu'il est, mais franchement cela ne m'empêchera pas de dormir ce soir !!

Ce livre ne restera pas dans les annales et ne fait pas partie de mes coups de coeur...Mais je pense que vous l'aviez déjà compris...

 

Note:1