Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

BIENVENUE

"Le monde est fait pour aboutir à un beau livre"
Stéphane MALLARME

Je vous invite à découvrir et à partager  sur ce site mes  derniers "coups de coeur"
Bonne lecture à tous...

Rechercher

Laissez-moi un message....

   Vous avez aimé, vous avez détesté ?? Dites-le moi...Vous avez d'autres suggestions à faire, exprimez-vous....

Je compense le carbone de mon blog avec les Petits gestes écolos de bonial.fr<  

Notation

5  = grand "coup de coeur"
4  = très bon
3  = bon
2  = moyen
1  = bof

 = à oublier !

Les catalogues à consulter...

Livre de poche link

Folio link

Pocket link

10X18 link

Picquier poche link

Actes sud link

Points seuil link

 

Envie de cuisiner?....

19 février 2015 4 19 /02 /février /2015 20:00

de Riika PULKKINEN

Livre de poche, juin 2013


Résultat de recherche d'images pour "armoire des robes oubliées"

 

Par où commencer? Ce roman est tellement dense en histoires, en personnages que je ne sais pas trop comment démarrer mon résumé...c'est un livre sur et autour des femmes, leurs sentiments, l'évolution de leur liberté des années 60 à aujourd'hui; c'est aussi une histoire filiale puisqu'on suit trois générations de femmes.

Elsa, la grand-mère, en est le centre; c'est autour d'elle que s'imbrique les différentes intrigues, elle en est le fil conducteur. Eleonoora en est la fille et enfin Anna la petite-fille. En 1964, Elsa est une enseignante et pédopsychiatre renommée  avec un agenda plus que surchargée; son époux Martii est lui peintre et connait également un certain succès. Pour palier aux nombreuses absences d'Elsa une jeune fille au paire est engagée: Eeva. En 2010, Elsa a un cancer, elle est en phase terminale. Elle souhaite profiter de ses proches dans sa maison pour le laps de temps qui lui reste à vivre. Martii s'occupe d'elle amoureusement, Eleonoora et Anna alterne les visites. C'est lors d'une de ces visites qu'Anna découvre une robe ayant appartenue à Eeva, c'est l'occasion pour Elsa d'en révéler le secret ...

Note:5

Partager cet article
Repost0
18 février 2015 3 18 /02 /février /2015 11:35

de Pierre-Olivier LENORMAND

Illustrations Julie MERCIER

Milan, 2014


Résultat de recherche d'images pour "mes petits gateaux du mercredi milan"

 

Et oui, encore un livre de cuisine pour les enfants. Autant lorsque j'en cherchais je n'en trouvais pas et maintenant que je ne cherche plus , j'en trouve plein...

Celui-ci est très facile d'accès pour les enfants: la recette et les ingrédients sont entièrement dessinés, de ce fait même pas besoin de savoir lire pour faire la cuisine, il suffit de suivre les images!!

Et le top, c'est qu'il y avait également une recette de chouquettes ( recette que j'avais un peu râtée, il y a quelques temps, vous vous souvenez???) Et bien là, réussite totale, j'ai immédiatement refait la pâte, trop contente de ma prouesse ^_^ . Comme quoi, cela paie de persévérer et s'obstiner....

Bon, comme vous, vous savez déjà faire les chouquettes je vous donne la recette des:

Muffins aux noisettes caramélisées et pépites de chocolat:

2 oeufs

100 gr de chocolat

100 gr de sucre

1 sachet de levure chimique

250 gr de farine

80 gr de beurre

sel

60gr de noisettes décortiquées

30 gr de sucre glace

12 cl de lait

 

Dans un saladier cassez les oeufs, ajoutez le lait et mélangez.

Ouvrir les noisettes et les écrasez grossièrement avec un pilon ou les coupez avec un couteau.

Dans une poêle mettre les éclats de noisette, les recouvrir de sucre glace et faire chauffer jusqu'à caramélisation.

Mettre le beurre dans unz casserole et le faire fondre.

Dans un autre saladier, versez la farine, le sucre la levure et une pincée de sel.Mélangez

Faire un puits dans  le mélange à base de farine. Versez le mélange de lait et d'oeufs dedans, mélangez.

Ajoutez le beurre fondu. Mélangez.

Ajoutez les noisettes et les pépites de chocolat.Remuez avec une maryse.

Répartir la pâte dans des moules à muffins.

Faire cuire 20 min à 180°C

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
17 février 2015 2 17 /02 /février /2015 14:31

C'est reparti pour une journée de déguisements et de beignets...

Cette année je n'ai pas eu à refaire de tenue pour ma louloutte ( celle de l'an passé est encore d'actualité,ouf!!). Quant à mon grand il a resorti sa cape, je lui ai simplement confectionné un gilet pour parfaire sa tenue de mousquetaire.

 

014--1-.JPG  015-copie-1.JPG

Partager cet article
Repost0
15 février 2015 7 15 /02 /février /2015 20:28

de Nell LEYSHON

Phébus,avril 2014

Résultat de recherche d'images pour "couleur du lait"

 

Nous sommes en 1831, dans la campagne anglaise du Dorset, Mary a quinze ans. Ce roman est son roman, sa confession, son histoire et comme elle l'écrit "je vais vous raconter les choses telles qu'elles sont arrivées mais je ne veux pas me précipiter..."

Mary est la fille cadette d'un paysan qui n'a eu que des filles, quatre, et qu'il exploite comme il peut à défaut d'avoir un fils ; il lui arrive aussi d'avoir la main lourde lorsque le travail n'est pas exécuté en temps et en heure. La mère, elle, est froide et insensible, après tout elle aussi n'est qu'une femme et il lui faut bien obéir à son mari...

Cette année on envoie Mary travailler chez le pasteur Graham dont l'épouse est gravement malade. Mary sera sa bonne mais également sa dame de compagnie, en rétribution de son travail elle est nourrie,  blanchie, logée sur place et un salaire est reversé à son père. Mary ne comprend pas pourquoi on l'oblige à quitter la ferme, pour vivre chez des étrangers. Habituée à toujours dire ce qu'elle pense, mary a du mal à s'adapter à sa nouvelle vie et à rester à sa place. Cependant, en s'occupant de l'épouse du pasteur, pleine de bienveillance et d'écoute, elle finit par courber l'échine une fois de plus afin de pouvoir profiter de l'apprentissage que lui prodique le pasteur: lui apprendre à lire et écrire. Malheureusement pour elle, le pasteur n'est pas aussi bienveillant que son épouse, comme nous le découvrons au fil de la lecture de cette confession...

Le style se veut rude et simpliste, puisque c'est Mary qui écrit, mais son franc parler retranscrit bien la réalité de l'époque dans la campagne anglaise et de la place de la femme. Superbe

 

Note:5+

Partager cet article
Repost0
13 février 2015 5 13 /02 /février /2015 15:08

de Anne CRAUSAZ

Editions Memo, septembre 2014


Résultat de recherche d'images pour "oiseau sur la branche crausaz"

 

Je suis une inconditionnelle de cette illustratrice! Chaque ouvrage qu'elle réalise tourne autour de la faune ou de la flore, le graphisme en est simple mais très coloré.

Celui-ci tourne autour des saisons qui passent et de l'ornithologie. Sur chaque double page on retrouve la même branche de pommier, au fur et à mesure qu'on avance dans le temps les bourgeons apparraissent, grandissent, s'ouvrent pour laisser place à des feuilles, des fleurs, des fruits...En même temps que passe les jours et les mois, se pose sur cette même branche,un oiseau différent. Découvrez et extasiez -vous devant les couleurs flamboyantes du chardonneret, de la linotte mélodieuse, du pic épeiche, ou encore le rollier d'Europe et le sizerin flammé.

 

Note:5  

Résultat de recherche d'images pour "oiseau sur la branche crausaz"  Résultat de recherche d'images pour "oiseau sur la branche crausaz"


Partager cet article
Repost0
12 février 2015 4 12 /02 /février /2015 13:25

La dernière fois que je suis allée faire mes courses, je suis tombée sur une nouvelle revue de cuisine: "Cuisine naturelle"N°4 (80 recettes et astuces bio et végétariennes) .

Résultat de recherche d'images pour "cuisine naturelle n°4"

Avec un titre pareil, cela ne pouvait que m'attirer...Vous allez me dire: encore une énième  revue de cuisine  qui va être noyée dans la masse...et bien, j'éspère franchement qu'elle arrivera à tirer son épingle du jeu, car je la trouve fort intéressante. Dans ce numéro plein de recettes autour de légumes anciens: panais, topinambours, salsifis,etc...un dossier pour bien choisir ses différentes farines, des recettes indiennes, d'autres autour de l'orange (sucrées et salées), un dossier sur les graines germées, un autre sur l'apiculture et plein d'autres choses encore....

Aujourd'hui j'ai donc testé les muffins de topinambours ou comment faire manger un légume ancien à des enfants :0). Perso j'aime beaucoup...

Pour 6 personnes:

200 gr de farine

1 sachet de levure

4 oeufs

7 cl d'huile d'olive

15 cl de lait

200 gr de topinambours

120 gr d'emmental râpé

ciboulette   sel

 

Préchauffez le four à 180°C

Epluchez et râpez les topinambours

Dans un saladier, mélangez les oeufs, la farine et le sel

Ajoutez la levure, l'huile d'olive et le lait. Incorporez le topinambour râpé, l'emmental et la ciboulette hachée.

Versez cette pâte dans des moules à muffin et faire cuire au four pendant 25 min.

Servir tiède ou froid.

Partager cet article
Repost0
9 février 2015 1 09 /02 /février /2015 20:54

de Frédéric LENOIR

Fayard, octobre 2013


   

 

En lisant cet ouvrage, j'ai eu l'impression de faire un bond en arrière  et de me retrouver en cours de philo (cours que je n'appréciai que moyennement à l'époque...). Cet ouvrage traite du Bonheur: qu'en attendons-nous?, où se cache-t-il?, est-il accessible à tous? Avons -nous, tous la même notion/définition du bonheur?, autant de questions qui amènent autant de réponses différentes.

M.Lenoir tente de répondre à ces questions en citant tous les grands philosophes de l'Antiquité jusqu'à nos jours et ce , sans prendre parti pour l'un ou l'autre courant de pensées. Chacun s'y retrouvera plus ou moins et cette lecture répondra peut-être à ceux qui ne savent pas encore où se situe "leur bonheur"...

Est-ce que ,comme Epicure le bonheur est lié aux plaisirs? Ou comme Voltaire il faut"être un imbécile heureux" pour jouir du bonheur? Pour Alain , en revanche " il est impossible que l'on soit heureux si l'on ne veut pas l'être,..."; quant à Schopenhauer, pour lui notre aptitude au bonheur ou au malheur est lié à nos gènes, notre sensibilité ; Bouddha affirme que "nous sommes ce que nous pensons" et qui rejoint la psychologie positive en plein développement à la fin du XX° siècle; enfin j'en reviens à Epictète qui comme Aristote estime qu'il n'y a pas de bonheur possible sans amitié ( valable également pour l'amour conjugal) et qui aboutit à l'idée que "le bonheur  est contagieux et agit comme une onde choc" selon le sociologue Nicholas Christakis (souvenez-vous de la liesse en France lors de la coupe du monde de foot en 98)...

Voilà donc un résumé de toutes ces idées et pensées, il ne reste plus qu'une chose à faire : se saisr de ce bonheur (sous n'importe quelle forme) et ne plus le laisser s'échapper....

 

Note:5

 

Partager cet article
Repost0
6 février 2015 5 06 /02 /février /2015 17:22

Il y a un petit moment déjà, mon amie S. m'a envoyé la recette de ce gâteau (dont vous avez probablement déjà entendu parlé).Le principe est assez simple: vous avez une série d'ingrédients à mélanger et c'est au moment de la cuisson que la magie opère. En effet, une fois le gâteau cuit, vous avez 3 textures différentes qui apparaissent alors que vous n'avez utilisé qu' une seule et même pâte! D'où son nom "Gâteau magique"!!

001-copie-9.JPG

A votre tour d'essayer et de varier les plaisirs....

"Gâteau magique à la vanille" :

 Ingrédients:

125 g de beurre, 1 gousse de vanille, 4 œufs (à température ambiante), 150 g de sucre semoule, 115 g de farine, 1 c à soupe d’eau, 50 cl de lait, 1 pincée de sel

préparation:

Préchauffez le four à 150°C. Faites fondre le beurre à feu doux dans une casserole.
Séparez les jaunes et les blancs. Battre les jaunes d’œufs avec le sucre au batteur, jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

Versez dans cet ordre : le beurre fondu tiédi, la vanille, la farine, l’eau et le lait. Mélangez bien au batteur.

Montez les blancs en neige avec une pincée de sel.

A l’aide d’un fouet, ajoutez les blancs en 3 fois à la préparation. Mélangez tout en cassant légèrement les blancs afin qu’il reste encore des morceaux.

Mettez la préparation dans un moule beurré de diamètre 20 cm ou un moule carré 20x20 cm.
Enfournez pour 50 minutes (chaleur tournante) ou 1h (four traditionnel).
A la sortie du four le gâteau est légèrement "tremblant", laissez-le refroidir, puis placez-le au frigo au moins 3 h.

Démoulez-le et coupez-le en carrés. Servez bien frais!

 

Partager cet article
Repost0
4 février 2015 3 04 /02 /février /2015 10:22

J'avais promis de faire 2 sacs pour 2 demoiselles, une grande et une petite...Promesse tenue, avec un peu de retard...J'espère qu'elles apprécieront les couleurs et qu'elles en auront l'utilité...

 

Recto et verso:

 

001-copie-12.JPG  002-copie-11.JPG

Intérieur:

003-copie-11.JPG

 

 

Partager cet article
Repost0
1 février 2015 7 01 /02 /février /2015 20:26

de David FOENKINOS

Gallimard, septembre 2014


 

Prix Renaudot 2014 et prix Goncourt des lycéens 2014, ce roman ne laisse personne indifférent.

David Foenkinos nous livre une biographie romancée de la jeune Charlotte Salomon, artiste peintre, juive, morte à l'âge de 26 ans dans un camp de la mort alors qu'elle était enceinte.

Chalotte naît et grandit à Berlin dans une famille aisée ( son père est médecin et passionné par son travail, auquel il consacre tout son temps); mais sa mère ,elle, est hantée par le suicide de sa jeune soeur. Dans la famille , nombreux son ceux à avoir franchi le pas. La mort rôde inlassablement et emporte plusieurs membres de cette famille, tel un arbre qu'on élague , la silhouette s'affine jusqu'à disparaître complètement. Charlotte grandit au milieu de cette profonde tristesse et surtout l'absence de sa mère qui elle aussi, se suicide. Avec l'arrivée des nazis au pouvoir, elle décide de rejoindre ses grand-parents dans le sud de la France. Cette fuite, est nécessaire, mais pour elle, c'est un déchirement car elle laisse derrière elle son père ainsi qu'Alfred son premier amour. Cette fuite sera aussi le moment où elle donnera toute son énérgie à sa créativité et spontanéité, malheureusement l'Allemagne d'alors, lui coupe son élan en l'emportant via un wagon direction Auschwitz.

 

Je n'ai pas encore entamé un autre ouvrage car il est difficile de se replonger dans un livre après une telle lecture, elle vous poursuit, elle vous émeut, ne laisse personne indifférent, c'est un grand roman assûrément...

 

Note:5++

 

      

Partager cet article
Repost0