Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

BIENVENUE

"Le monde est fait pour aboutir à un beau livre"
Stéphane MALLARME

Je vous invite à découvrir et à partager  sur ce site mes  derniers "coups de coeur"
Bonne lecture à tous...

Rechercher

Laissez-moi un message....

   Vous avez aimé, vous avez détesté ?? Dites-le moi...Vous avez d'autres suggestions à faire, exprimez-vous....

Je compense le carbone de mon blog avec les Petits gestes écolos de bonial.fr<  

Notation

5  = grand "coup de coeur"
4  = très bon
3  = bon
2  = moyen
1  = bof

 = à oublier !

Les catalogues à consulter...

Livre de poche link

Folio link

Pocket link

10X18 link

Picquier poche link

Actes sud link

Points seuil link

 

Envie de cuisiner?....

26 avril 2022 2 26 /04 /avril /2022 19:30
A(NI)MAL

Cécilé ALIX

Slalom, février 2022

 

Et encore une lecture qui vous met une grosse claque au milieu de la figure et qui cependant me semble nécessaire!  C'est un roman pour ado, mais sincèrement les adultes devraient autant le lire que les jeunes. 

 

Au vu  de l'actualité qui nous entoure, la guerre , les migrants, des gens qui fuient leur pays, leur famille, leur patrie pour éspérer des jours meilleurs ailleurs, oui cette lecture est difficile. Mais elle nous fait prendre conscience de la futilité de nos "besoins": avoir le dernier smartphone à la mode, ou le dernier jeu vidéo qui vient de sortir ou encore  cette paire de baskets que tout le monde s'arrache....Non vraiment, ne sommes nous pas des chanceux nous qui vivons dans un pays en paix, où tous les enfants ont la possibilité d'aller à l'école, des chanceux d'avoir un toit sur notre tête, un lit où dormir et une assiette pleine tous les jours pour manger?? 

 

Quelle claque! Imaginez vous avez 15 ans et  votre mère, du jour au lendemain vous rase la tête, vous fixe 2-3 rouleaux avec les économies qui lui reste sur votre torse et vous force à partir, seul, en vous ordonnant d'oublier. Oublier qui vous êtes, comment vous vous appeler, votre famille, vos amis et de partir loin de ce pays en guerre pour rejoindre l'Europe et d'espérer une vie nouvelle , une vie meilleure. Et surtout, elle vous ordonne de ne pas lâcher prise, de ne pas pleurnicher, de ne pas baisser les bras à la première difficulté, NON, "tu es un homme", ce leitmotiv accompagnera Miran durant tout son périple....

 

A lire impérativement! La couverture est magifique et résume à elle seule toute l'histoire.

 

Note: 5++ 

 

 

Partager cet article
Repost0
21 avril 2022 4 21 /04 /avril /2022 19:18
Les longueurs

Claire CASTILLON

Gallimard jeunesse,  janvier 2022

 

Attention, Claire Castillon aborde ici un sujet difficile, sensible, souvent tabou: la pédophilie.

C'est Alice qui prend la parole, elle a 15 ans. Son récit oscille entre maintenant et ses souvenirs alors qu'elle n'avait que 8 ans et que Mondjo est entré dans sa vie.

Mondjo est un ami de longue date de sa mère. Le père d'Alice a quitté femme et enfant pour vivre aux Etats-Unis, il est dermatologue, et vit enfin son rêve américain.

Sa mère gère comme elle peut cette séparation, son travail, sa fille. Heureusement, Mondjo est là. Il est disponible, sympa, toujours à l'écoute et puis il est prof d'escalade, sport que pratique Alice. Toujours prêt à la coacher, à gérer les déplacements lors des compétitions, il sait se rendre indispensable, trop même.

 Peu à peu, on voit l'emprise qu'il a sur Alice; elle même s'en rend compte mais n'ose pas s'opposer au jeu des gouzgouz, après tout elle n'a que 8 ans....

Un récit glaçant mais plein de justesse que l'on devrait faire lire aux ados et aux parents également.

 

Note: 5 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
17 avril 2022 7 17 /04 /avril /2022 19:16
La chasse

Bernard MINIER

XO éditions, avril 2021 

 

Dans la nuit, en traversant le bois, un homme percute un cerf; hors il ne s'agit pas d'un cerf mais d'un homme, portant des bois sur sa tête et marqué au fer rouge sur sa poitrine avec l'inscription JUSTICE.

Aussitôt Servaz est appelé sur les lieux. 

L'intrigue démarre au quart de tour, les disparitions, meurtres s'enchainent tout en abordant plusieurs thèmes d'actualités: gilets jaunes, pandémie, manque de moyens, port du masque, défaillance du système judicière,...

Pas de temps mort, et comme à chacun de ses romans, on ne peut le lâcher sans connaître le fin mot de l'histoire...

 

Note: 4

Partager cet article
Repost0
14 avril 2022 4 14 /04 /avril /2022 20:46
Le grand monde

Pierre LEMAITRE

Gallimard, janvier 2022

 

Un roman très attendu, et lu très rapidement. Une belle saga familiale avec plusieurs thématiques. Ici, il est question de la famille Pelletier; famille de bourgeois prospères détenant une savonnerie à Beyrouth.

 

Louis en est le patriarche, Angèle est son épouse et ensemble ils ont 4 enfants: Jean, Etienne, François et Hélène.

On va suivre le cheminement et les trajectoires de cette fratrie.

 

Jean, l'aîné, dit Bouboule, était censé reprendre l'affaire familiale, mais vraiment, le monde des affaires n'est pas fait pour lui. D'ailleurs, le père a vite repris les choses en main avant qu'il ne fasse péricliter l'affaire familiale. Avec son épouse Geneviève, Jean quitte Beyrouth pour s'installer à Paris.

 

C'est également là-bas qu'est monté François pour y intégrer, à ce qu'il parait, l'école normale; mais il semblerait que le monde du journalisme l'intéresse plus....

 

Etienne, lui est fou amoureux de Raymond. Raymond qui est parti combattre en Indochine et dont il n'a plus de nouvelles depuis belle lurette. Il décide de l'y rejoindre en intégrant l'agence des monnaies d'échange.

 

Enfin, Hélène, la petite dernière souhaite elle aussi quitter le cocon familiale, vivre à Paris et s'inscrire à l'école des Beaux-Arts. 

 

Ainsi, au fil du récit, on passe de Beyrouth à Paris, puis de Paris à Saïgon et inversement; on suit chaque enfant....

 

Jean vit sous le joug de son épouse, éternelle insatisfaite qui mène son homme par le bout du nez.

Hélène n'en fait qu'à sa tête et quitte ses parents, mais arrivée à Paris, elle peine à trouver un logement ...

François qui se voyait grand journaliste, n'est pour l'instant qu'un petit journaleux relégué aux faits divers... Heureusement ce meurtre perpétré au cinéma, alors qu'il s'y trouvait, va bien arranger ses affaires.

Enfin, Etienne, découvre les effrois de la guerre d'Indochine, les massacres, les pots-de-vin, les magouiles, et mettra à jour un terrible trafic d'argent....

On suit l'évolution de chaque enfant, sous l'oeil protécteur et bienveillant de Louis, le père.

 

On est assez vite happé par ces différentes intrigues qui s'imbriquent les unes aux autres et auxquelles se mêlent d'étranges meurtres de femmes et surtout on se régale de retrouver ce personnage emblématique d'Au revoir là-haut . Mais chut .... Comme on dit, dans ces cas là: affaire à suivre.

 

Note: 5 

 

 

Partager cet article
Repost0
30 mars 2022 3 30 /03 /mars /2022 19:34
Impressionnisme. De Giverny à la Norvège. Un mouvement à (re)découvrir en 40 notices.

Hayley EDWARDS-DUJARDIN

Edition du Chêne, janvier 2021

 

Je me suis régalée en lisant ce livre. On y retrace de manière chronologique, la naissance du mouvement "impressionniste", les influences, les initiateurs, les connus, les inattendus.

 On nous explique comment et pourquoi certains peintres ont suivi ce mouvement, comment ils s'y sont interréssés, ce qui les a motivé, inspiré.

 

Chaque double page aborde un tableau . Pour chacun il y a un descriptif précis de l'époque, du contexte, du  lieu et de la raison de la création du dit tableau avec son visuel  sur la page de droite. 

Tout en nous expliquant ce qui, à l'époque, à pu plaire ou déplaire et pour quelles raisons.

 

Un livre très plaisant, très abordable et qui surtout donne ou redonne envie d'aller flâner dans les musées.

 

Note:5 

Impressionnisme. De Giverny à la Norvège. Un mouvement à (re)découvrir en 40 notices.
Impressionnisme. De Giverny à la Norvège. Un mouvement à (re)découvrir en 40 notices.
Impressionnisme. De Giverny à la Norvège. Un mouvement à (re)découvrir en 40 notices.
Impressionnisme. De Giverny à la Norvège. Un mouvement à (re)découvrir en 40 notices.
Impressionnisme. De Giverny à la Norvège. Un mouvement à (re)découvrir en 40 notices.
Partager cet article
Repost0
27 mars 2022 7 27 /03 /mars /2022 21:11
Nowhere girl

Magali LE HUCHE,

 Dargaud, mars 2021

 

J'ai découvert cette illustratrice lorsque je lisais les albums de "Jean-Michel le caribou" à mes enfants. J'ai toujours aimé son côté très coloré, un peu à la manière de  Boutavant.

 

Ici, c'est une BD plus personnelle, puisque autobiographique et proche du roman graphique. Elle y relate ses années collège, qui, malgré ses attentes et espoirs ne se sont pas  passées aussi bien que prévues. 

 

Heureusement pour elle, c'est l'époque où elle découvre les Beatles et là ce n'est que du bonheur! 

Pour parer à sa phobie scolaire elle se plonge corps et âmes dans la saga Beatles, écoute leur musique en boucle, connait l'histoire intime des 4 garçons dans le vent par coeur et surtout elle quitte le collège pour suivre ses cours via le Cned.

 

Une histoire touchante sur un sujet délicat, un style original qui sort des schémas classiques de la BD.

 

Note:4

Nowhere girl
Nowhere girl
Nowhere girl
Nowhere girl
Partager cet article
Repost0
24 mars 2022 4 24 /03 /mars /2022 21:19
Numéro deux

David FOENKINOS

Gallimard, janvier 2022

 

Si je vous dis Harry Potter?vous me suivez?, Si je vous dis JK ROWLING vous me suivez toujours? , et si je vous parle de Daniel Radcliffe j'imagine que vous me suivez encore?....Parfait.

Mais lorsque je vous parle de Martin, mais si, le jeune Martin qui, par le plus grand des hasards, s'est retrouvé au casting en 1999. Celui auquel ont participés plusieurs jeunes garçons afin de décrocher le rôle tant convoité:  celui qui  incarnerait le jeune Harry Potter au cinéma.

Et oui, évidemment personne ne sait de qui il s'agit et tout le monde s'en fiche un peu, il n'y en avait, et il n'y en a toujours que pour Harry/Daniel !!

 

En revanche, imaginez, le calvaire du jeune Martin, celui qui est passé si près du but/du Graal et qui depuis cet échec, devra toute sa vie être confronté à HP. Car oui, au vue de l'ampleur, de la frénésie qu'a suscité cette série bien au delà du livre et du film, imaginez le calvaire d'être confronté au quotidien à votre propre échec.

Comment vivre normalement après cela?, alors que tout le monde ne vous parle que de HP, que tout le monde trépigne d'impatience en attendant le prochain opus, et toute cette pub, et autres  produits dérivés crées, distribués, vendus, à chaque Noël et chaque sortie de film ...Quel calvaire!

Voici l'idée originale du nouveau roman de  David Foenkinos, dommage qu'il y ait certaines longueurs....

 

Note: 3/4 

Partager cet article
Repost0
6 mars 2022 7 06 /03 /mars /2022 21:39
La gueule du loup

Eric PESSAN

Ecole des loisirs, septembre 2021

 

Jo a 16 ans et vit à Nantes, mais voilà, la pandémie de la covid 19 est là  et le gouvernement annonce le confinement.

Afin de vivre ce confinement plus sereinement et de pouvoir profiter des bienfaits de la campagne, sa mère emmène Jo et son petit frère dans la maison des grand-parents maternels. Grand-parents décédés il y a deux ans et qu'elle n'a jamais rencontrés. Quant au père, infirmier de profession, il "reste sur le front".

Jo s'accomode de la situation, (pourvu qu'il y ait du réseau...) elle aime faire du sport, et ici au moins elle pourra jogger comme bon lui semble.

Cette maison familiale n'a pas l'air très accueillante au premier abord, en même temps s'appeler la Gueule-au-loup, cela n'augure rien de bien enchanteur....

Sans compter que depuis leur arrivée la mère semble stressée, énervée et que des phénomènes étranges se produisent...Hallucinations, tensions, situations anxiogènes liées à cette pandémie?

Présentation d'attestation pour les sorties, couvre-feu, sortie autorisée uniquement autour d'un km du lieu de résidence... en lisant ce roman on revit ce que tout un chacun à vécu il y a 2 ans et cela rajoute de la tension à cette histoire déjà bien sombre...

 

Note:4

 

 

Partager cet article
Repost0
1 février 2022 2 01 /02 /février /2022 17:32
Fait main N°469

Aujourd'hui, je vous parle de couture...Cela faisait bien longtemps que je n'avais rien fait avec mes dix doigts et ma machine 😄.

 

Ma louloute avait son anniversaire il y a quelques jours, c'était donc l'occasion de s'y coller....Elle est dans sa période sweat, donc hop, j'ai opté pour un modèle déniché dans la revue Fait Main N° 469.

Bon, je ne m'étais jamais lancée dans un tel défi auparavant et je vous avoue que j'ai eu quelques sueurs froides durant la réalisation....

 

Déjà, le choix de la taille: c'est un modèle femme qui va du S au XXXL; pour assurer le coup (et que cela ne fasse pas épouvantail) j'ai opté pour le S sans y ajouter de marges de couture comme préconisé.

J'ai réussi à gérer la capuche et la poche centrale sans trop de difficultés.

 

Fait main N°469
Fait main N°469

En revanche, pour le bord côte, cela a été un peu plus complexe...J'y suis allée un peu au pif...

Fait main N°469

Cela baille légèrement au niveau des poignets, peu mieux faire...

Autre difficulté:  la pose d'oeillet au niveau de la capuche; pourtant rien de bien compliqué quand on a compris dans quel sens cela se pose ^_^ 

Fait main N°469

Tout ça pour vous dire que cela à l'air de plaire, puisque porté régulièrement :O))

Fait main N°469
Partager cet article
Repost0
30 janvier 2022 7 30 /01 /janvier /2022 18:12
Dix âmes, pas plus.

Ragnar JONASSON,

Edition de la Martinière, janvier 2022

 

Una, jeune islandaise vivant à Reykjavik postule à un poste d'enseignant à Skalar, petite, très petite bourgade se trouvant au nord est de l'Islande. A vrai dire il faut vraiment vouloir fuir la ville ou quelqu'un pour aller s'enterrer dans un tel lieu, loin de tout et de tout le monde. Una, par manque de moyens accepte ce poste, et puis, rien ne la retient actuellement et elle s'auto persuade que ce retour à la nature profonde ne peut être que bénéfique pour elle....

 

Arrivée sur place, elle se lie d'amitié avec Salka, chez qui elle va loger, plus exactement, dans les combles de la grande bâtisse .

Il n'y a que 10 personnes en tout et pour tout, qui vivent dans ce coin reculé ...Ici la promiscuité est de mise, impossible d'avoir un semblant d'intimité ou de s'adonner à un quelconque vice, sans que tous en soi informés; donc on se tient à carreau quoiqu'il arrive.

Malgré cela Una, bénéficie d'un poste en rêve puisqu'elle ne doit s'occuper que de deux élèves, n'est-ce pas le rêve de tout enseignant?

On avance lentement dans l'histoire, on plonge dans l'obscurité et les secrets....des fantômes apparraissent, un inconnu est de passage, puis la mort frappe...

Una se sent bien seule et étrangère au milieu de ses 10 âmes...qu s'est-il vraiment passé, que lui cache-t-on vraiment??

 

note:3/4

 

 

 

Partager cet article
Repost0